Braquages de Chopard et Chanel : trois nouvelles interpellations

  • A
  • A
Braquages de Chopard et Chanel : trois nouvelles interpellations
En mai, trois hommes armés avaient fait irruption dans la boutique Chanel Joaillerie de l'avenue Montaigne à Paris.
Partagez sur :

La brigade de répression du banditisme a interpellé trois hommes, soupçonnés d'être impliqués dans les braquages des boutiques Chopard et Chanel à Paris.

Trois hommes soupçonnés d'être impliqués dans les braquages de deux boutiques de luxe Chopard et Chanel à Paris, en décembre et mai, ont été interpellé en Ile-de-France le 1er mars par la brigade de répression du banditisme (BRB), a-t-on appris vendredi de sources policières. 

3.2 millions d'euros de préjudice total. Les trois hommes, déjà connus des services de police, sont suspectés d'être impliqués dans le braquage de la boutique Chanel le 19 mai pour un préjudice de 2,2 millions d'euros et de la boutique Chopard pour un préjudice de 1 million d'euros, selon ces sources, confirmant une information du Parisien.

Deux frères et un complice. Dans cette affaire, huit hommes ont déjà été mis en examen et écroués en juin. La BRB, co-saisie avec le groupement d'intervention régional (GIR) de Seine-Saint-Denis, a interpellé deux frères de 30 et 34 ans à Gonesse (Val d'Oise) et un complice âgé de 24 ans à Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Lors des perquisitions, les enquêteurs ont saisis deux pavillons "acquis récemment et dont l'origine des fonds interrogent", selon une source policière.

Des armes et de la drogue saisies. Ils ont également saisis trois grenades d'origine yougoslave, deux fusils d'assaut, un pistolet, des gilets pare-balle "dont un floqué police", des casquettes et brassards de police, des munitions, un brouilleur de balise et 11kg de cannabis. Le premier braquage avait eu lieu en décembre, quelques semaines après les attentats de novembre et en plein état d'urgence, dans une boutique Chopard située à deux pas de l'Elysée. Un malfaiteur s'était présenté à la boutique et avait fait ouvrir la porte d'entrée par des employés. Un million d'euros de bijoux avaient été volés.

En mai, trois hommes armés avaient fait irruption dans la boutique Chanel Joaillerie de l'avenue Montaigne à Paris, raflant pour 2,2 millions d'euros de bijoux et de montres.