Braquage spectaculaire à Lyon

  • A
  • A
Braquage spectaculaire à Lyon
@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Quatre malfaiteurs ont attaqué un bureau de change vendredi. Un passant a été blessé par balle.

L’attaque a été impressionnante. Vendredi, peu après 15 heures, quatre hommes lourdement armés ont braqué un bureau de change à Lyon, rue de la République, dans le 2e arrondissement, en plein centre-ville de la capitale des gaules. Ils ont ouvert la porte à la disqueuse, une méthode qui rappelle d'autres attaques de bijouteries qui se sont produites ces derniers mois à Lyon.

Selon une commerçante voisine qui a assisté à la scène, les quatre malfaiteurs, cagoulés et vêtus de noir, ont pris la fuite à bord d'une Mercedes gris métallisé. La voiture était garée devant le lieu du braquage et deux membres du commando attendaient armés à proximité, a-t-elle précisé. Elle a également dit avoir vu deux autres individus sortir du bureau de change avec "au moins deux sacs", qu'ils ont jetés dans le coffre de la voiture avant que celle-ci ne démarre.

Un otage relâché et un passant blessé

Au cours de leur fuite, les malfaiteurs ont échangé des tirs avec la police. "Les malfaiteurs ont ouvert le feu pour protéger leur fuite et ont blessé un passant à la cuisse sur les quais du Rhône" quelques mètres plus loin, a déclaré Frédéric Foncel, vice-président du syndicat national des policiers municipaux SNPM/CFTC. "Là, ils ont croisé une patrouille de police et les ont mis en joue pour fuir", a-t-il ajouté.

Un autre passant a brièvement été pris en otage avant d’être relâché quelques mètres plus loin. "J'ai vu deux types plaquer un homme livide contre la voiture, et deux autres sont sortis du bureau de change", a raconté un témoin qui habite à proximité du bureau de change. Selon cet homme, la voiture était immatriculée en Seine-et-Marne et l'un des malfaiteurs a tiré un coup feu à travers la vitre avant droite juste après le démarrage de la voiture.

Selon une source proche de l'enquête, les braqueurs ont mis le feu à la Mercedes, avant de disparaître à bord d'un autre véhicule qu'ils avaient pris soin de "planquer".

La brigade de recherche et d’intervention (BRI) a été chargée de retrouver les bandits. Pour l’heure, on ne sait pas s’ils ont pu mettre la main sur un quelconque butin, mais un témoin a vu partir deux hommes avec deux gros sacs sur le dos. Un périmètre de sécurité a été établi autour du lieu de l'attaque et le préfet de région, Jacques Gérault, s'est rendu sur place. La station de métro la plus proche a été fermée.