Braquage avorté au casino de Cavalaire

  • A
  • A
Braquage avorté au casino de Cavalaire
Deux hommes munis d'armes de poing ont braqué un responsable du casino.@ Google Street view
Partagez sur :

C'est une erreur de clé du responsable de l'établissement qui a permis d'éviter le hold-up.

Ils ont fait chou blanc. Deux braqueurs n'ont pas réussi, dans la nuit de mardi à mercredi, à s'emparer de l'argent contenu dans la salle des coffres du casino de Cavalaire, dans le Var, le dirigeant menacé s'étant trompé de clé. Les faits se sont produits vers 4 heures, peu avant la fermeture de l'établissement de jeux alors que quelques joueurs étaient encore présents aux machines à sous. Aucun blessé n'est à déplorer.

Les deux hommes munis d'armes de poing ont braqué un responsable, lui intimant l'ordre d'ouvrir le coffre. Sans résister, celui-ci a accepté de s'exécuter mais, s'étant trompé de clé, n'a pas réussi à ouvrir la porte du local qui conduit au coffre. Les braqueurs, impatients, ont fini par quitter les lieux sans rien emporter. Le dirigeant choqué n'a pas été blessé. Les gendarmes de Cavalaire appelés sur place ont été dessaisis de l'enquête par le parquet de Draguignan au profit de l'antenne toulonnaise du SRPJ de Marseille.

Le 11 février, le casino Barrière de Cassis avait été braqué à la kalachnikov. Ce nouveau braquage porte à neuf le nombre de casinos attaqués en moins d'un an en France. Cette série avait commencé avec le braquage du casino de Lyon en avril 2010, suivi de ceux d'Uriage (juillet 2010), de Collioure (septembre), de Saint-Julien-en-Genevois (octobre), avant ceux de Lille (novembre), de Saint-Amand-les-Eaux (7 février 2011) et de Dunkerque (8 février).