Bordeaux : une disparition inquiétante

  • A
  • A
Bordeaux : une disparition inquiétante
@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - C'est le cinquième jeune homme à disparaître dans la ville depuis juillet.

Julien Teyssier, 25 ans, est introuvable depuis samedi matin. La veille, le jeune homme de 25 ans fait la tournée des bars de Bordeaux avec des copains et son frère, pour fêter une proposition d'embauche de ce dernier. Après avoir traversé la rue pour rejoindre sa voiture vers 3h30, ses amis perdent toute trace de Julien, qui a par ailleurs oublié son téléphone dans la poche d'un copain. Une disparition qui rappelle d'autres cas impliquant des jeunes gens dans la ville avec pour certains dossiers, une enquête toujours en cours. Face à l'inquiétude locale, Alain Juppé, le maire, a rappelé lundi que la ville essaie de lutter depuis des années contre "le phénomène qui est à l'origine la plupart du temps de ces disparitions : l'alcoolisation excessive des jeunes qui est un véritable fléau". Le maire a a indiqué qu'il allait rencontrer le préfet et le procureur, et "voir si de nouvelles mesures de fermeture des épiceries qui vendent de l'alcool" la nuit peuvent être prises. Une campagne d'affichage est aussi prévue.

Julien Teyssier, disparu le 28 avril

Les conditions de sa disparition sont floues. Il a été vu pour la dernière fois vers 3h30 du matin, à proximité de sa voiture garée à 200m de la Garonne. Hors de question pour sa sœur Carole, qui colle des affichettes à son effigie dans toute la ville depuis samedi, d'envisager "la thèse de l'accident". La gendarmerie doit sonder la Garonne à proximité de l'endroit où la voiture a été laissée, lundi après-midi. "Nous pensons à une piste criminelle", lâche sa sœur qui le décrit comme "très épanoui", et vivant récemment dans "un contexte très positif".

Maxime Le Bot, découvert mort le 28 avril

07.02 maxime le bot disparition capture 930620

© Capture

Le corps de Maxime disparu le 4 février à Bordeaux, a été repêché vendredi dans la Garonne. La police privilégie la thèse de l'accident, d'autant que le corps du jeune homme de 24 ans ne portait pas de trace de coups et sortait d'une soirée très arrosée dans une discothèque située quai de la Paludate. L'affaire avait mobilisé proches et amis de Maxime à Bordeaux, sur les réseaux sociaux et jusqu'en Bretagne d'où il était originaire.

Vincent Zecca, découvert mort le 29 mars

08.03_amis vincent zecca appel temoins MAXPPP 930x620.jpg

© MAXPPP

Le mystère entoure la mort de Vincent Zecca. Le jeune homme de 19 ans a disparu dans la nuit du 3 au 4 mars dans le quartier Saint-Pierre. Son corps a été retrouvé le 29 mars, dans la Garonne. Le soir de sa disparition, sa petite amie parvient à le joindre à 1h30. Il est sur le chemin du retour, visiblement ivre. Inquiète de ne pas le voir arriver, elle rappelle à 3h15, mais tombe cette fois sur "une jeune femme" qui lui dit qu'il se trouve devant chez eux. Puis elle raccroche et ne donnera plus aucune nouvelle. L'enquête a permis de découvrir que plusieurs tentatives de retrait avaient été effectuées avec sa carte bancaire au cours de la seconde partie de nuit de dimanche, "après sa disparition". L'enquête se poursuit. Le corps repêché ne comportait pas de traces de coups.

Valentin, disparu le 2 décembre

Etudiant de 20 ans, Valentin avait disparu début décembre après avoir été refoulé d'une boîte de nuit pour un niveau d'alcoolémie trop élevé. Séparé de son ami qui, lui, est entré dans la discothèque, le jeune homme est alors parti, longeant les quais bordelais, jusqu'à tomber dedans. Son corps a finalement été repêché trois jours plus tard par les enquêteurs.