Bijoutier tué : un appel à témoins

  • A
  • A
Bijoutier tué : un appel à témoins
@ Capture d'écran Google
Partagez sur :

L’autopsie a révélé qu’il avait été tué par balle, mais la police manque d’informations.

L’autopsie pratiquée jeudi matin a livré un nouvel élément dans l’affaire du bijoutier tué mercredi dans sa boutique du 8e arrondissement de Paris. On sait désormais que l’homme de 57 ans est mort d’une balle tirée en pleine tête. Mais, à l'exception de cela, les policiers de la Brigade de la répression du banditisme manquent cruellement d’indices. Ils ont donc décidé de lancer un appel à témoins.

Seule certitude des enquêteurs : le commerçant a été tué entre 12h10, heure à laquelle il a reçu un appel téléphonique, et 14h30, moment de la découverte de son corps dans son arrière-boutique, par son épouse qui revenait de déjeuner à l'extérieur. Par ailleurs, personne n’a entendu de coup de feu.

"Nous sommes demandeurs d’éléments"

Un tel appel à témoins est extrêmement rare dans ce genre d’affaire. "Il n’y pas de témoin, pas de vidéo de protection dans l'établissement, nous n'avons aucune idée du nombre d'auteurs, ni de la manière dont ils ont pris la fuite", a expliqué Hélène Dupif, patronne de la Brigade de la répression du banditisme, au micro d'Europe 1.

"Nous ne savons rien (…) Nous sommes très demandeurs d'éléments, même si ça paraît être des éléments anodins. Un individu bizarre, un bruit qu'on aurait entendu ou quelqu'un qui aurait vu le bijoutier à une heure précise. Ce sont des éléments qui peuvent être utiles", a-t-elle ajouté.

Le mois dernier, ce même bijoutier avait été la cible d'un premier braquage. Des témoins avaient immédiatement appelé la police et deux des trois malfaiteurs avaient pu être arrêtés dans la foulée.

Si vous disposez d'informations, vous pouvez contacter 24h/24 l’Etat-Major de la Police judiciaire de Paris au 01-45-44-31-82 ou par mail à l'adresse suivante pppj-drpjparis-contact@interieur.gouv.fr.