Biarritz : le curé célèbre un mariage religieux illégal

  • A
  • A
Biarritz : le curé célèbre un mariage religieux illégal
Les mariés ne sont pas passés à la mairie avant.@ AFP
Partagez sur :

L'abbé a accepté de célébrer un mariage religieux sans que le couple soit passé à la mairie avant, car les jours de la femme étaient comptés.

L'amour est-il au-dessus des lois ? C'est en tout cas ce qu'a montré ce curé de Biarritz en célébrant un mariage illégal. L'abbé Maurice Franc a organisé des noces catholiques le 14 juin dernier sans que les époux soient passés par la mairie avant, un acte interdit par le Code pénal, souligne France Bleu Pays Basque mardi. 

La future épouse est atteinte d'un cancer.Le mariage a été célébré au domicile du couple, la femme étant atteinte d'un cancer en phase terminale. Le curé reconnaît avoir enfreint l'article 433-21 du Code pénal mais plaide un "devoir d'humanité" alors que ses jours étaient comptés. La mariée est morte deux jours après la mariage. Mais le problème est que, depuis le décès, l'époux a adressé plusieurs demandes aux services sociaux de la mairie de Biarritz en se prévalant de son statut d'homme marié.