Béthune : un fils soupçonné après la mort de son père

  • A
  • A
Béthune : un fils soupçonné après la mort de son père
@ MAXPPP
Partagez sur :

DRAME - Le fils aurait été pris d'une "folie furieuse" et aurait poussé son père contre un mur avant de le rouer de coups.

L'INFO. Un homme a été retrouvé mort vendredi soir à Béthune, dans le Pas-de-Calais, et son fils, soupçonné de parricide, a été placé en garde à vue ainsi que la femme chez laquelle ils se trouvaient, a indiqué le parquet samedi.

Alcool et violence. Vendredi soir, le père et son fils, qui vivaient dans la misère et ne s'étaient vraisemblablement pas vus depuis dix ans, se sont retrouvés à Béthune au domicile d'une amie, a relaté à l'AFP Philippe Peyroux, le procureur de Béthune, confirmant une information de la Voix du Nord. Selon les déclarations de la femme, vers 23 heures, alors que le fils et son père avaient bu "de façon manifestement inconsidérée", le père s'est levé pour partir "apparemment sans raison", a poursuivi le procureur.

Le fils aurait alors été pris d'une "folie furieuse" et aurait poussé son père contre un mur avant de le rouer de coups puis de le traîner à l'extérieur du logement, selon M. Peyroux. C'est là que les secours, appelés sur place par la femme, ont vu à leur arrivée le fils "sauter à pieds joints" sur le corps de son père, qui a succombé. Le fils a été placé en garde à vue.

Un drame sur fond de "misère". La femme a également été placée en garde à vue et doit être à nouveau entendue "pour qu'on essaie de tirer tout cela au clair", selon le procureur. "Compte tenu de l'importance de l'absorption d'alcool, les thèses de l'un et de l'autre" divergent sur certains points et "le fils a perdu en grande partie la mémoire", a-t-il ajouté. Le fils devrait être présenté à un juge d'instruction dimanche au palais de justice de Béthune, avec ou sans la femme. Le parquet ouvrira dimanche "une information judiciaire du chef d'homicide volontaire contre le fils", a ajouté M. Peyroux. Le procureur a évoqué un drame sur fond de "misère".