Berenyss retrouvée saine et sauve : le soulagement à Sancy

  • A
  • A
Berenyss retrouvée saine et sauve : le soulagement à Sancy
@ Capture Google Street view
Partagez sur :

Les parents de la fillette enlevée et retrouvée jeudi ont pu s'entretenir avec l'enfant au téléphone jeudi soir.

Berenyss, 7 ans, enlevée jeudi dans un petit village de Meurthe-et-Moselle, a été retrouvée saine et sauve dans les Ardennes au bout de huit heures. Cet heureux dénouement intervient après le déclenchement d'une "alerte enlèvement" et le déploiement d'un important dispositif de recherches. La fillette a été "déposée" devant une maison à Grandpré, dans les Ardennes françaises. A Sancy, chez les parents de Berenyss, c'est un immense soulagement qui se faisait sentir jeudi soir.

"Berenyss est vivante". Il faut s'imaginer un homme qui ouvre la porte de sa maison. Il est grand et "baraqué", en survêtement bleu… et il pleure. Le père de famille vient d'avoir sa fille au téléphone : "Berenyss est vivante", dit-il à ses amis réunis devant chez lui, qui explosent de joie après des heures d'angoisse et d'attente. Il est 23 heures, la fillette de 7 ans vient d'être déposée par son kidnappeur à deux heures de route de chez elle, dans un village des Ardennes. Elle file vers la première maison où elle voit de la lumière. La femme qui lui ouvre la porte, ignore qu'une alerte enlèvement a été lancée. Elle écoute son récit et parvient à alerter les parents de l'enfant.

"L'angoisse montait et au fur et à mesure que les heures passaient, on se voyait organiser une battue pour rechercher un cadavre", explique le maire de Sancy, Daniel Matergia au micro d'Europe 1. "Et puis voilà : un coup de téléphone des Ardennes. Comme je le disais à la maman, maintenant on peut pleurer de joie", a-t-il poursuivi.

"Pas de violences physiques ou sexuelles". Il s'agit maintenant de savoir ce qui s'est passé jeudi entre 15 heures et 23 heures."Cette petite fille n'a pas été victime de violences ni physiques ni sexuelles", assure le procureur de Briey, Yves Le Clair. "On va l'entendre tranquillement et la faire examiner par un médecin rapidement", précise le magistrat. Berenyss n'était pas encore rentrée chez elle jeudi soir mais se trouvait avec sa maman, que les gendarmes l'ont accompagnée dans les Ardennes. Le kidnappeur, lui, reste toujours recherché. Il conduirait une Renault Kangoo blanche.

Cet heureux dénouement est néanmoins entaché par la mort d'un gendarme participant aux recherches. Le militaire a été victime d'un accident de moto.

>> LIRE AUSSI - Meurthe-et-Moselle : Berenyss a été retrouvée vivante