Berck-sur-Mer : la mère "n'y arrivait plus"

  • A
  • A
Berck-sur-Mer : la mère "n'y arrivait plus"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Elle a abandonné sa fille sur la plage, alors que le marée montait, parce qu'"elle n'y arrivait plus".

L'INFO. Elle a reconnu les faits et dort en prison depuis samedi soir.  Après plus d'une semaine de recherches, Fabienne, 36 ans, arrêtée vendredi dernier dans le Val-de-Marne, a avoué : elle a tué Adélaïde, sa fille de 15 mois, en l'abandonnant sur une plage de Berck-sur-Mer, alors que la marée montait. La fin d'un mystère qui aura duré dix jours. Reste maintenant à comprendre les raisons de ce geste.  En garde à vue, la mère a commencé à s'expliquer.

appel à témoins berck

© DR

Berck, parce que le nom sonnait "triste". Elle aurait pu rester muette. Fabienne a pourtant accepté de répondre à toutes les questions qu'on lui posait. Aux policiers, elle a ainsi expliqué avoir choisi la station balnéaire de Berck, sur la Côte d'Opale, parce que le nom sonnait "triste". Elle a reconnu avoir laissé sa petite fille vivante, la nuit, sur la plage, alors que la marée montait. Une fillette qu'elle aimait profondément mais dont elle n'arrivait plus à s'occuper au quotidien. Ce n'était "pas compatible avec sa vie de couple", selon ses déclarations aux enquêteurs.

02.12-domicile.berck

Une femme dans "une logique parallèle". Depuis 12 ans, Fabienne vit avec un sculpteur. Un homme beaucoup plus âgé qu'elle, qui est aussi le père d'Adélaïde. Mais cette enfant, il ne l'avait pas désirée et ne l'avait d'ailleurs pas reconnue après sa naissance. Fabienne, d'origine sénégalaise, est décrite par son avocate comme une femme très intelligente mais qui est dans une "logique parallèle". Après avoir fini ses études de philosophie il y a trois ans, elle s'est retrouvée sans emploi, sans famille à proximité. Dans ce contexte de grande solitude, la jeune femme n'a visiblement pas vue d'autre issue que la mort pour sa petite fille de 15 mois.