Bébé repêché dans le Lot : la mère en garde à vue

  • A
  • A
Bébé repêché dans le Lot : la mère en garde à vue
Une femme soupçonnée d'avoir jeté son bébé de 14 mois dans la rivière du Lot a été placée mercredi en garde à vue, a indiqué le procureur, qui a exclu la thèse de l'accident.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Une femme soupçonnée d'avoir jeté son bébé de 14 mois dans la rivière du Lot a été placée mercredi en garde à vue, a indiqué le procureur, qui a exclu la thèse de l'accident.

Une femme de nationalité péruvienne, soupçonnée d'avoir jeté son bébé de 14 mois dans la rivière du Lot à Cahors, a été placée mercredi en garde à vue, a indiqué le procureur, qui a exclu la thèse de l'accident.

L'enfant se trouve dans un état stationnaire. La mère, née en 1977 à Lima, la capitale péruvienne et résidant à Cahors, "est en garde à vue et cette garde à vue sera prolongée jeudi avant sa présentation devant un juge d'instruction d'Agen pour tentative d'homicide volontaire aggravé", a ajouté le procureur de Cahors Nicolas Septe. "L'enfant se trouve toujours au CHU de Purpan, à Toulouse, dans un état stationnaire", a-t-il poursuivi. 

Un ressentiment à l'égard de la fillette de 14 mois. Selon lui, "la mise en cause aurait décidé de jeter le bébé dans le Lot". "La thèse accidentelle est exclue, c'est ce qui découle des explications données par la maman", a-t-il souligné. "La mère aurait à l'égard de cet enfant un ressentiment dont elle n'a pas pu expliquer la raison", a souligné le procureur. Elle élevait seule son bébé. Deux de ses enfants ont été placés.

Le couffin flottait sur la rivière. Mardi à 18h30, sous un pont enjambant le Lot, qui traverse la préfecture, un témoin a entendu le bruit de quelque chose tombant à l'eau et a immédiatement prévenu les pompiers et la police. Ces derniers ont trouvé sur un petit quai longeant la rivière une femme en pleurs ainsi qu'un couffin retourné d'une poussette dérivant sur le Lot, selon la police. Des pompiers se sont jetés à l'eau, ont récupéré le couffin avec à l'intérieur une fillette de 14 mois, qui était inerte.

Le bébé a reçu pendant plusieurs minutes un massage cardiaque avant d'être évacué d'urgence au CHU de Purpan à Toulouse. Mercredi après-midi, à l'initiative du procureur, une remise en situation des faits avait eu lieu avec la mère, son avocat et des policiers.