Bébé à Marseille : qui est la ravisseuse ?

  • A
  • A
Bébé à Marseille : qui est la ravisseuse ?
@ Max PPP
Partagez sur :

La jeune femme de 19 ans, suspectée de l'enlèvement du nourrisson, voulait visiblement un enfant.

"Une femme en mal d'enfant". C'est en ces termes que le procureur de la République de Marseille, Jacques Dallest a décrit la jeune femme suspectée d'avoir enlevé un enfant à la maternité Saint-Joseph de Marseille, lundi soir. Cette dernière, âgée de 19 ans, a reconnu les faits de séquestration et d'enlèvement d'enfant durant sa garde à vue, mardi matin.

Elle invente son accouchement

Les parents de la jeune femme, qui habitent le 13e arrondissement de la ville, avaient récupéré dans la nuit leur fille avec le bébé, non loin de l'hôpital. En fugue, elle leur avait téléphoné la veille pour leur dire qu'elle avait accouché en Corse, d'où la famille est originaire, et qu'elle revenait avec l'enfant. Son père était alors venu la chercher à proximité de la maternité.

Durant tout l'été, la jeune femme avait en effet fait croire à ses parents qu'elle était enceinte. "Elle va acheter une poussette, des vêtements de puériculture. Elle a même ouvert une liste de naissance dans un magasin", a rapporté le procureur. "Leur fille a joué à cache-cache tout l'été. Expliquant qu'elle a un copain en Corse, elle évite toute discussion, toute rencontre avec ses parents. Le 4 août, elle se manifeste puis c'est silence radio pendant trois semaines", détaille Jacques Dallest.

Lundi soir, elle est donc revenue chez ses parents avec le nourrisson enveloppé dans un drap rose de la maternité et portait encore le bracelet d'identification de l'hôpital. A la suite du déclenchement du plan Alerte Enlèvement, "les parents ont appelé les services de police pour dire que leur fille était chez eux avec un nouveau-né", a déclaré le procureur de la République à Marseille, Jacques Dallest.

Aperçue dans deux hôpitaux

Selon les premiers éléments de l'enquête, cette jeune femme a été aperçue lundi dans deux hôpitaux de la cité phocéenne. D'après les premiers témoignages, la ravisseuse se serait présentée lundi entre 21 et 22 heures au personnel soignant de l'hôpital Saint-Joseph, en prétextant être enceinte et avoir besoin de soins. Comme elle ne présentait aucun signe apparent de grossesse, elle a été raccompagnée vers la sortie de l'établissement.

Les enquêteurs disposaient également de plusieurs témoignages faisant état du comportement suspect d'une femme à l'hôpital Conception, un autre établissement de la ville, lundi en fin d'après-midi. Se présentant comme élève infirmière, cette dernière a fait le tour de plusieurs chambres de la maternité pour proposer à celles qui venaient d'accoucher de garder leur enfant pour la nuit.

Selon le procureur de la République de Marseille, la jeune fille était suivie par un psychiatre depuis son adolescence. "Elle a des problèmes de personnalité réels", a confié Jacques Dallest, lors d'une conférence de presse mardi après-midi. La ravisseuse présumée ne devrait pas être déférée devant un juge avant 48 heures. Elle encourt jusqu'à 30 ans de prison.