Barrage policier forcé : quatre suspects en garde à vue

  • A
  • A
Barrage policier forcé : quatre suspects en garde à vue
Les policiers place de la Concorde à Paris pour sécuriser l'arrivée du tour de France.@ THOMAS OLIVA / AFP
Partagez sur :

Deux personnes se sont rendues en expliquant "avoir été dans la voiture au moment des faits". Et deux autres suspects ont été interpellés à Mantes-la-Jolie, lundi matin.

Les circonstances de l'incident survenu dimanche matin place de la Concorde se précisent. Un jeune homme de 16 ans se présentant comme le conducteur de la voiture qui a forcé le cordon de sécurité mis en place pour l'arrivée du Tour de France s'est rendu, a-t-on appris lundi de sources concordantes. Cet événement avait engendré des tirs de policiers, mais le conducteur était parvenu à prendre la fuite. Sa voiture a été retrouvée abandonnée dans le quartier, avec des impacts de balles visibles sur la carrosserie.

Un autre occupant identifié. Selon des témoignages relayés par une source policière, quatre personnes sont sorties de la voiture au moment de l'abandonner. Un autre occupant du véhicule, âgé de 30 ans, s'est présenté en même temps au commissariat du 1er arrondissement de Paris vers 0h30, dans la nuit de dimanche à lundi, a ajouté une source proche de l'enquête. Les deux individus, qui ont expliqué "avoir été dans la voiture au moment des faits", ont été placés en garde à vue par la police judiciaire parisienne.

Le trentenaire, au casier judiciaire chargé, a récemment été condamné à du sursis pour conduite sous emprise d'alcool. Etait-ce en réalité, lui, qui était au volant de la Twingo ayant forcé le barrage ? "Les enquêteurs sont en train de procéder à des investigations pour savoir si c'est bien le jeune mineur qui était au volant", selon une source judiciaire, confirmant en partie des informations d'iTÉLÉ. En effet, les images de vidéosurveillance ne permettent pas, pour l'instant, d'être formel. 

Deux frères, originaires de Mantes-la-Jolie comme le conducteur présumé, ont par ailleurs été interpellés lundi matin et également mis en garde à vue. Ils sont âgés de 24 et 29 ans et la carte grise du véhicule qui a forcé le barrage était à leur nom, selon les informations d'Europe 1. 

Une femme blessée au thorax présente dans la voiture ? Par ailleurs, l’hôpital de Meulan, dans les Yvelines, a signalé dimanche soir à la police une "femme blessée au thorax". Cette dernière s'était présentée dans cet hôpital de la banlieue ouest de Paris pour être prise en charge, avant d'être transférée à celui du Plessis-Robinson, où elle a été opérée dans la nuit de dimanche à lundi. La jeune fille de 16 ans est suspectée d'avoir aussi été dans la voiture au moment des faits. "Mais ses jours ne sont pas en danger", a ajouté une source proche du dossier, sans préciser si elle avait été blessée par balles.