Tous les policiers de la Bac Nord de Marseille mis en cause dans une affaire de racket ont été réintégrés, rapporte mardi Mediapart. Tous, sauf un : le policier qui avait témoigné sous x pour dénoncer les pratiques de ses collègues, selon le journal en ligne.

"Les 17 policiers de la BAC Nord mis en examen (...) ont tous été autorisés à reprendre leur travail", indique Mediapart. "Même les sept policiers placés en détention provisoire pendant plus de deux mois pourront donc prochainement exercer sur la voie publique." Seule contrainte, ces policiers ne pourront plus exercer dans la BAC ou dans une unité en civil.

Quant au policier qui avait tenter d'alerter sa hiérarchie, il a été révoqué début août 2012 par le ministère de l'Intérieur, pour "insubordination", révèle Mediapart. "Eux qui n’ont rien dénoncé ont eu gain de cause, et nous, nous restons punis, au placard", dénonce-t-il, amer.