Avranches : un Afghan en garde à vue après le meurtre d'un compatriote demandeur d'asile

  • A
  • A
Avranches : un Afghan en garde à vue après le meurtre d'un compatriote demandeur d'asile
L'homme a été placé mardi matin en garde à vue.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Le suspect s'est "spontanément déclaré comme l'auteur des coups portés à la victime", a précisé le procureur. Les deux hommes étaient en situation régulière.

Un demandeur d'asile afghan âgé d'une vingtaine d'années a été placé en garde à vue mardi après avoir avoué l'homicide la veille d'un compatriote à Avranches. Le suspect s'est "spontanément déclaré comme l'auteur des coups portés à la victime", lorsqu'il a été retrouvé lundi par les gendarmes, a déclaré le procureur de la République de Coutances Cyril Lacombe, lors d'une conférence de presse.

L'homme était alors à l'hôpital d'Avranches où il a été opéré de "coupures profondes aux mains, vraisemblablement faites à l'arme blanche", a ajouté le magistrat. Il a été placé mardi matin en garde à vue où il a "confirmé l'homicide", a poursuivi Cyril Lacombe qui lisait un communiqué.

Plaies profondes. Le corps de la victime, née, comme son agresseur présumé, en 1996, a été retrouvé sans vie dans l'appartement où ce ressortissant afghan vivait avec le suspect, un logement géré par le Centre d'accueil pour demandeurs d'asile (CADA), selon le parquet. La victime portait deux plaies profondes aux cervicales, une à la gorge et une dans la région du cœur, cette dernière étant vraisemblablement à l'origine du décès, selon la même source. Une autopsie devrait être pratiquée mercredi.

Le suspect et la victime étaient en situation régulière sur le territoire national, selon le magistrat qui a refusé de répondre aux questions des journalistes, l'enquête n'étant qu'à son début et les "points à éclaircir nombreux".