Avignon : un collégien agressé par un chameau

  • A
  • A
Avignon : un collégien agressé par un chameau
L’attaque a duré une trentaine de seconde. La famille a porté plainte contre le cirque. (Image d'illustration)@ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Le jeune garçon se rendait au collège jeudi matin, lorsque le camélidé, égaré sur la voie publique, s'est jeté sur lui, selon une information de La Provence.

Une grosse frayeur et quelques contusions. Un jeune garçon a été attaqué par un chameau sur le chemin du collège à Avignon, jeudi, rapporte La Provence. Mordu et piétiné par l’animal, il a dû subir une batterie d’examens médicaux, tandis qu’une plainte a été déposée contre le propriétaire de l’animal, un cirque de passage.

"J'ai vu l'animal comme fou". La scène s’est déroulée jeudi peu avant 8 heures au Clos des Fontaines, un quartier du sud-est d’Avignon. Adil se rend au collège d’un pas pressé, écouteurs sur les oreilles, lorsqu’un chameau apparemment échappé d’un cirque du voisinage lui saute violemment dessus, selon le récit que le jeune garçon a fait au quotidien. "J'ai vu l'animal comme fou qui envoyait ses pattes. J'ai levé le bras pour me protéger. Sa gueule a fondu sur moi. Il m'a mordu et piétiné, jusqu'à ce que des promeneurs qui hurlaient, le chassent avec la laisse de leur chien".

Une série d'examens médicaux. L’attaque dure une trentaine de seconde, suffisamment longtemps pour que le collégien soit mordu et couvert de bleus. Soigné dans un premier temps à l’infirmerie du collège, il est ensuite conduit chez le médecin par ses parents pour une série d’examens dont des radios et une prise de sang. Se plaignant toujours de douleurs aux cervicales vendredi, le garçons devait encore subir des examens complémentaires et même rencontrer un psychologue pour se débarrasser du traumatisme.

La "mauvaise foi" du cirque. "Mon fils est costaud, il fait du rugby. Imaginez-vous s'il s'était agi d'une personne âgée, d'une mère avec sa poussette ?", a également réagi le père d’Adil auprès de La Provence. Il explique que le cirque l’a "envoyé bouler en faisant preuve d’une extrême mauvaise foi" lorsqu’il les a contacté pour rapporter l’accident et faire fonctionner les assurances. La famille du garçon a finalement déposé plainte. "On ne s'installe pas comme ça sur le domaine public. Les assurances sont présentées, les conditions de sécurité appliquées. Il y a un cahier des charges, il doit être respecté. Nous allons les retrouver. Ce type de comportement est inadmissible", a assuré de son côté la mairie auprès de La Provence.