Aveyron : mort d'une mère et de son enfant lors d'un accouchement

  • A
  • A
Aveyron : mort d'une mère et de son enfant lors d'un accouchement
@ AFP
Partagez sur :

Une mère et son enfant son morts au cours d'un accouchement dans une clinique aveyronnaise menacée à de nombreuses reprises de fermeture car placée en plein désert médical. 

Une mère et son enfant sont décédés lors d'un accouchement au centre hospitalier de Decazeville, dans l'Aveyron, a-t-on appris vendredi auprès de l'Agence régionale de santé (ARS), qui a ordonné une inspection dans la maternité. Selon l'ARS, la mère et le nouveau-né sont morts dans la nuit de mercredi à jeudi. "Informée [jeudi] par le directeur de l'établissement, l'ARS Occitanie a immédiatement diligenté une inspection sur place, afin d'éclairer les circonstances de ce drame et de vérifier le respect des conditions de sécurité", peut-on lire dans un communiqué de l'ARS.

La mère avait 36 ans. "La mission d'inspection rendra son rapport dans les tout prochains jours, dont l'ARS tirera immédiatement les conclusions", poursuit l'agence dans le communiqué. Il y est précisé que d'ici là, les femmes ayant prévu d'accoucher à Decazeville seront "réorientées vers les établissements hospitaliers les plus proches." La jeune mère, déjà maman de deux enfants, était âgée de 36 ans. Le père de l'enfant fait partie du personnel soignant de l'hôpital, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Une enquête en flagrance ouverte. Aucune plainte n'avait été enregistrée par la police vendredi soir, mais une enquête en flagrance a été ouverte, a précisé le parquet de Rodez. Des proches des victimes, ainsi que des membres du personnel hospitalier ont été entendus dans ce cadre au commissariat de Decazeville, a-t-on précisé de même source. Les corps de l'enfant et de la mère seront autopsiés, respectivement lundi matin et lundi après-midi, à l'Institut médico-légal de Montpellier, selon le parquet.

En plein désert médical. Située dans un ancien bassin minier à environ 35 km au nord-ouest de Rodez, la maternité de Decazeville (6.000 habitants) est un emblème de la lutte contre les déserts médicaux : elle a été menacée de fermeture à plusieurs reprises depuis près de 20 ans et elle pratique moins de 300 accouchements par an. Le projet de la transformer en centre périnatal avait suscité une vive mobilisation de la population et la maternité avait vu son autorisation d'activité renouvelée pour 5 ans par l'ARS, en mai 2016.  Un plan d'action devait cependant être respecté, avec notamment la mise en place de divers protocoles médicaux et la réorganisation de la présence des praticiens en gynécologie-obstétrique. Une visite de conformité était prévue dans six mois.