Avalanche à Tignes : qui sont les victimes ?

  • A
  • A
Avalanche à Tignes : qui sont les victimes ?
Les quatre victimes ont été emportés par une plaque à vent.@ Europe 1 / Rémy Pierre
Partagez sur :

Une avalanche dans un secteur hors-piste de Tignes en Savoie a fait quatre morts lundi. Parmi eux, trois membres d'une même famille et un moniteur de ski.

Attention, l'article qui suit concerne une avalanche survenue le lundi 13 février sur un secteur hors piste de Tignes et non pas celle qui a frappé le domain de Val Claret mardi 7 mars et dont on ne sait, pour l'heure s'il y a des victimes. Pour toute information sur le sujet, cliquez ici.

Trois membres de la même famille, un père pharmacien, son fils, le demi-frère de ce dernier, ainsi qu’un moniteur de snowboard ont perdu la vie lundi dans l’avalanche la plus meurtrière depuis le début de la saison, alors qu'ils skiaient hors piste, à Tignes, en Savoie.

Un moniteur expérimenté. Le moniteur de 59 ans était expérimenté et respecté dans la région. Il avait notamment gagné le challenge des moniteurs de l'Ecole de ski français en catégorie snowboard. Il connaissait très bien le groupe qu'il accompagnait, une famille d'habitués qui habitait dans le sud de la France, au Pertuis, selon les informations de La Provence. Ces derniers venaient skier à Tignes depuis de nombreuses années. 

"La commune est endeuillée", se désole Roger Pellenc, le maire de Pertuis, sur le site de La Provence, précisant que le père de famille tenait la pharmacie historique de sa commune. "J'adresse mes condoléances à toute cette famille qui est décimée. Nous allons la soutenir professionnellement et personnellement dans ce moment difficile", ajoute-t-il.

Un très bon niveau. Le père de 48 ans, son fils de quinze ans ainsi que le demi-frère de 19 ans de ce dernier avaient tous un très bon niveau et avaient l'habitude de skier ensemble. Ils avaient d'ailleurs emprunté ce passage de hors piste le matin même. Les quatre victimes ont été emportés par une plaque à vent alors qu'elles étaient en train de marcher, snowboards à la main pour rejoindre un autre passage. Elles portaient toutes un équipement de détection de victime d’avalanche. La coulée, spectaculaire, s’est produite sur environ 400 mètres sur le secteur hors-piste de la Tovière à quelques dizaines de mètres seulement des remontées mécaniques.

Un troisième ado sain et sauf. Un autre adolescent qui avait quitté le groupe juste avant le déclenchement de l'avalanche, a lui été épargné.