Aulnay: l’autopsie révèle un problème cardiaque

  • A
  • A
Aulnay: l’autopsie révèle un problème cardiaque
@ MAXPPP
Partagez sur :

La victime décédée lors d’un contrôle policier souffrait d'une "malformation cardiaque".

"La mort est dû à une rupture de l'aorte, consécutive à une malformation cardiaque", a révélé l’autopsie pratiqué mardi sur le jeune homme mort mardi soir lors d'un contrôle de police dans un immeuble à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Selon les médecins qui ont transmis les résultats au Parquet de Bobigny, "aucun traumatisme et aucune trace de coups n'ont été relevés."

Porteur d’une maladie génétique

Le jeune homme, âgé de 25 ans, "était porteur d'une maladie génétique qui entraînait une fragilité des artères et des problèmes cardiaques", a expliqué le Parquet. Et ajoutant : "la rupture de l'aorte était très importante au moment du décès. D'après le médecin, elle avait commencé avant l'interpellation".

"Les investigations se poursuivent"

Un rapport toxicologique a en outre été ordonné par le parquet. Ce dernier a ouvert une enquête pour "recherche des causes de la mort" après le décès du jeune homme. Elle a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.
D'après les premiers éléments, la victime se trouvait dans le hall d'un immeuble avec une dizaine d'autres personnes, mardi soir vers 21 heures, lorsque des policiers en patrouille ont décidé d'effectuer un contrôle de stupéfiants.
Deux personnes ont été interpellées, outre la victime, lors de cette opération. Elles étaient toujours en garde à vue mercredi après-midi. Lors de leur audition, elles ont indiqué que la victime "avait des problèmes de santé" et "s'était rendue à l'hôpital", où on lui aurait conseillé de voir un cardiologue. Elles ont par ailleurs confirmé que l'interpellation s'était déroulée "sans violence", a ajouté cette source.
La procureure de Bobigny a décidé de recevoir la famille de la victime, à sa demande, dès la clôture de l'enquête, a précisé le parquet.