Aude : le corps de l'ex-mari découvert

  • A
  • A
Aude : le corps de l'ex-mari découvert
@ MAXPPP
Partagez sur :

La troisième victime, qui serait l'ex-mari de Géraldine Cariou, se serait suicidé.

Nouvelle découverte macabre. Le corps d'un homme avec une flèche plantée dans la tête a été découvert mardi en fin de matinée par les gendarmes dans l'Aude. Il a été retrouvé à une quinzaine de kilomètres de Monze, où un couple a été sauvagement massacré à l'arme blanche dimanche matin. De nombreux indices portent à croire que l'homme est impliqué dans ce qui ressemble à un crime passionnel. De nombreux indices portent à croire qu'il est impliqué dans ce qui ressemble de plus en plus à un crime passionnel. Grâce à plusieurs détails troublants, le mystère semble en effet s'éclaircir pour les gendarmes.

S'agit-il de l'ex-mari ? Selon les premières constations, la troisième victime est bien l'ancien époux de la femme de 40 ans, qui a été tuée avec son mari, dimanche. Le vice-procureur de Carcassonne, Philippe Romanello, en charge du dossier, s'était refusé à confirmer ou infirmer cette information au moment de la découverte, se contentant de déclarer : "Le cadavre d'un homme a été trouvé, nous avons des éléments techniques qui permettent de le mettre en relation avec l'autre affaire".

La flèche, détail troublant. C'est un promeneur qui, mardi matin, remarquant le stationnement bizarre d'une berline immatriculée 92, en bordure de route entre Camplong et Monlaur dans la campagne carcassonnaise, a permis la découverte du cadavre. Les gendarmes ont découvert à proximité de la voiture le corps d'un homme d'une quarantaine d'années mort "dans des conditions violentes" et dont une blessure rappelle "sans équivoque" une des blessures infligées à Loïc Cariou. La victime, qui aurait en effet une flèche, identique à celle retrouvée sur le corps de Loïc, plantée dans la tête, se serait suicidé. L'ex-mari a visiblement mis fin à ses jours avec une arbalète.

Des vêtements plein de sang et des armes. Les enquêteurs tentent désormais de vérifier si l'homme voyageait seul à bord de cette voiture et s'il était présent sur les lieux du crime dimanche à Monze. Une autopsie a été pratiquée mardi dans la soirée sur le corps de la troisième victime. Les enquêteurs vont également passer au peigne fin le véhicule, qu'ils ont pris le soin de remorquer afin d'éviter toute pollution des indices. A l'intérieur de cette voiture, dont l'homme retrouvé mort n'était pas le propriétaire, les gendarmes ont découvert des vêtements ensanglantés et des objets ressemblant à des armes, ce qui tendrait à prouver la présence de l'ex-mari sur la scène de crime.

Une vengeance amoureuse ? En attendant les résultats des analyses, l'enquête s'oriente vers la piste d'une vengeance amoureuse. L'ex-mari de Géraldine aurait traversé toute la France depuis Lorient, en Bretagne, où il habite, pour tuer son ancienne femme et l'homme avec qui elle avait refait sa vie. Les policiers tentent de comprendre pourquoi ce quinquagénaire aurait commis un tel carnage.

Un double meurtre sauvage. Géraldine et Loïc Cariou avaient été découverts dimanche dans leur chambre de leur maison à Monze. Le couple a été victime d'actes d'une grande sauvagerie. Le père de famille a reçu pas moins de cinquante coups de couteau. Il a également été touché par une flèche, plantée au niveau de son aisselle. Les deux victimes avaient déjà été mariées chacune de leur côté et avaient chacune deux grands enfants issus de ces unions précédentes.

Des voisins sous le choc. Dans le village de Monze, dans l'Aude, où vivent à peine 200 personnes, le meurtre sauvage du couple est sur toutes les lèvres. Leurs voisins notamment se demandent comment le drame a pu se nouer à quelques mètres seulement de leur domicile sans qu'ils s'en aperçoivent. "Aucun bruit de voiture, aucun cri", témoigne Michel, au micro d'Europe 1.