Au pied du mur, Taubira garde sa directrice adjointe de cabinet

  • A
  • A
Au pied du mur, Taubira garde sa directrice adjointe de cabinet
Christiane Taubira@ AFP
Partagez sur :

Alors que la garde des Sceaux s’apprêtait à perdre son 6e directeur de cabinet - ou adjoint - en 3 ans, la chancellerie a finalement dû faire machine arrière, pour s’éviter un camouflet.

INFO EUROPE 1

Un épisode de plus dans la vie tumultueuse du cabinet de Christiane Taubira. Alors que la garde des Sceaux s’apprêtait à perdre son 6e directeur de cabinet - ou adjoint - en 3 ans, la chancellerie a finalement dû faire machine arrière, pour s’éviter un camouflet, selon les informations recueillies par Europe 1.

L’actuelle directrice adjointe, Anne Berriat, qui souhaitait quitter son poste, s’était vu proposer le poste prestigieux de procureure générale de Reims. Mais le conseil supérieur de la magistrature, qui devait statuer, a fait savoir au ministère de la Justice qu’il s’opposerait à cette nomination, de sorte que la chancellerie, dans un document paru ce mercredi, a rétropédalé.

Le conseil supérieur de la magistrature a fait savoir au ministère de la Justice qu’il s’opposerait à cette nomination, de sorte que la chancellerie, dans un document paru ce mercredi, a rétropédalé.

Certains magistrats s’étaient émus de cette possible nomination, considérée comme "politique", considérant que la directrice adjointe de cabinet de Christiane Taubira, pressentie pour être Procureure Générale – auprès d’une cour d’appel, qui chapeaute plusieurs tribunaux –, n’avait jamais été procureure auprès d’un simple tribunal précédemment, et tout au plus occupé 11 mois la fonction de procureur adjoint au tribunal de Nanterre.

Pour l'heure, Anne Berriat garde son poste de directrice adjointe de cabinet, mais rien n'indique qu'elle ne cherchera pas une autre porte de sortie.