Attentats: le 3e kamikaze du Stade de France également passé en Grèce

  • A
  • A
Attentats: le 3e kamikaze du Stade de France également passé en Grèce
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Il a été contrôlé le 3 octobre dernier en Grèce, en même temps qu'un autre kamikaze qui s'était mélangé aux réfugiés fuyant la Syrie. 

Le troisième kamikaze du Stade de France est un homme qui a été contrôlé le 3 octobre en Grèce, en même temps qu'un autre kamikaze qui s'était mêlé aux migrants fuyant la guerre en Syrie, a annoncé vendredi soir le parquet de Paris dans un communiqué.

Cet homme, "qui s'est fait exploser" le 13 novembre "à 21 heures 30 rue Rimet, porte H, à Saint-Denis, a été formellement identifié comme étant un individu dont les empreintes papillaires (digitales, ndlr) correspondent à celles relevées lors d'un contrôle en Grèce le 3 octobre 2015", a indiqué le parquet. "C'est lors de ce même contrôle que les empreintes du kamikaze s'étant fait exploser à 21 heures 20 au Stade de France, porte D, avaient été relevées", selon le procureur de la République, François Molins.