Attentats de Bruxelles : un temps suspecté, il clame son innocence

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Juste après les attentats de Bruxelles, mardi, les autorités belges ont émis un avis de recherche visant un homme de 22 ans. Sur Europe 1, il dément son implication.

TEMOIGNAGE EXCLUSIF

Quelques heures après les attentats sanglants à Bruxelles mardi, il figurait comme l'un des principaux suspects. Cet homme de 22 ans, d'origine turque, a été présenté dans un premier temps comme le suspect au bob noir et à la veste claire, que l'on voit aux côtés des kamikazes présumés sur les images de vidéosurveillance de l'aéroport Zaventem. Cet homme, que le correspondant d’Europe 1 a rencontré mercredi matin, chez lui, s’est défendu d’être ce troisième homme traqué. C’est ce qu’il nous a raconté dans un entretien exclusif.

Pas sa voiture. "Ce n’est pas ma voiture", clame-t-il d’emblée alors qu’une Audi immatriculée à son nom a été retrouvée près de l’aéroport de Zaventem. "Je vis en Belgique, oui, mais pas à Bruxelles. Je travaille, ici, à Heusden-Zolder. Donc ce n'est pas moi à Bruxelles, ce n'est pas ma voiture. Et les policiers l’ont dit : ce n'est pas ma voiture".

Connu des services de renseignement. Le jeune homme, connu défavorablement de la police pour des affaires de drogues et de violence, se dit innocent et totalement étranger aux attaques qui ont frappé la capitale belge mardi. Il ne comprend pas effervescence autour de lui et a donc contacté les policiers pour se rassurer. "Ils m’ont dit, 'c'est bon, tu n'es pas arrêté'". L'homme est bel et bien connu des services de renseignement belges depuis avril dernier pour un voyage en Arabie Saoudite, avec quelques amis. Mais il dément avoir quelconque intentions terroristes. Ce voyage, ce n'était que du tourisme, assure-t-il.