Attentats : cinq personnes encore placées en garde à vue

  • A
  • A
Attentats : cinq personnes encore placées en garde à vue
@ MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

Le procureur de Paris, François Molins, a fait un point sur l’enquête, vendredi à 23 heures.

L'INFO. L’affaire des deux prises d’otages est loin d’être terminée pour la justice. C'est ce que le procureur de Paris, François Molins, a rappelé lors de sa conférence de presse, vendredi soir vers 23 heures. Après les attaques jihadistes à Paris et en Seine-et-Marne, seize gardes à vue ont été engagées et prolongées. Vendredi soir, il n'en reste plus que cinq.

>> LIRE AUSSI - Porte de Vincennes : le récit de la prise d’otage

Saïd Kouachi avait été "légèrement blessé au cou" par un "tir de riposte". Le procureur a également apporté quelques précisions sur le déroulé des faits. Il a notamment assuré que  que Saïd Kouachi, un des deux auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, avait été "légèrement blessé au cou" par un "tir de riposte" d'un gendarme vendredi matin, avant le début du siège.

>> VIDÉO - L'assaut Porte de Vincennes

Coulibaly a "menacé d'abattre tous les otages". De son côté, Amedy Coulibaly, proche des frères Kouachi, a été formellement identifié par son ADN retrouvé sur une cagoule perdue sur les lieux d'une fusillade jeudi à Montrouge, dans laquelle une policière municipale avait été tuée. Lors de la prise d'otages dans une supérette casher de l'est de Paris, vendredi, il a "menacé d'abattre tous les otages" qu'il retenait et avait "piégé" le magasin", a précisé le procureur, avant d'ajouter que la compagne d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, est "toujours recherchée".

>> LIRE AUSSI - Mais où est Hayat Boumeddiene ?