Attentat en Isère : Valls appelle la société "à garder son sang-froid"

  • A
  • A
Attentat en Isère : Valls appelle la société "à garder son sang-froid"
@ GUILLERMO LEGARIA / AFP
Partagez sur :

La société française, dont la résistance est "mise à l'épreuve" par le nouvel attentat "ignoble" commis en Isère, doit "être forte sur ses valeurs".

Un nouveau conseil restreint présidé par François Hollande se tiendra samedi à 11 heures à l'Élysée, au lendemain de l'attentat islamiste à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) dans lequel un cadre d'entreprise a été décapité. Avant la tenue de cette réunion, Manuel Valls s’est exrpimé auprès de l’AFP.

"Cet acte macabre de décapitation est nouveau en France". "La société française, dont la résistance est "mise à l'épreuve" par le nouvel attentat "ignoble" et "préoccupant" commis en Isère, doit "être forte sur ses valeurs", a estimé le Premier ministre, assurant que son gouvernement réagirait "avec sang-froid". "Cet acte macabre de décapitation, avec une mise en scène, avec des drapeaux, est nouveau en France", avec une volonté de "marquer les esprits", a poursuivi Manuel Valls, qui s'est posé tôt samedi matin à Orly après avoir écourté un voyage officiel en Amérique du Sud du fait de l'attaque.

"Il faut savoir que ça peut se passer". Le gouvernement s'efforcera de répondre avec "une attitude de hauteur, de sang-froid, qui est celle de ceux qui gouvernent", selon le Premier ministre, mais "c'est à la société française d'être forte sur ses valeurs". Sa résistance "est mise à l'épreuve, en plus dans une période particulière du ramadan", a-t-il estimé. "Il faut savoir que ça peut se passer et garder son sang-froid", a souligné M. Valls, qui a défendu l'action du gouvernement contre la menace jihadiste, notamment le renforcement des moyens de la police et du renseignement.