Attentat de Nice : "C’est un bébé de 22 ans, ce n’est pas un terroriste"

  • A
  • A
Attentat de Nice : "C’est un bébé de 22 ans, ce n’est pas un terroriste"
Partagez sur :

Cinq personnes ont été interpellées samedi. Le grand frère d’une de ces personnes ne comprend pas.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

L'enquête avance relativement vite. C'est en tout cas la volonté de la police, qui a procédé samedi à plusieurs interpellations, deux jours après le carnage de la promenade des Anglais. Cinq personnes au total ont été arrêtées à Nice, puis deux dimanche. Elles ont été identifiées grâce aux communications téléphoniques de Mohammed Laouej-Boulel. Europe 1 a rencontré le grand frère d'un des mis en garde à vue. Mais pour lui, cette arrestation est complètement incompréhensible.

"Le soir de l’attentat, on était à 200 mètres du camion". "C’est un bon vivant, c’est un petit jeune sympa. Il vit, comme tout le monde. Hier, on était encore on était sur une plage privée pour fêter mon anniversaire, il buvait du rosé. C’est un bébé de 22 ans, qui fait 50 kilos tout mouillé, ce n’est pas un terroriste. On ne comprend pas. Le soir de l’attentat, on était, avec mon petit frère, à 200 mètres du camion. Je ne comprends pas", explique-t-il, remonté.

Et d’ajouter : "je comprends que la France soit choquée, qu’il faut trouver les coupables. Mais la personne qui a commis cet attentat, mon frère ne le connait pas. Ils n’ont pas le même âge. Peut-être qu’il connait un ami à lui, qui a eu un contact avec lui récemment, et voilà pourquoi mon petit frère se retrouve dans cette situation."