Attentat de la rue des Rosiers : qui sont les suspects ?

  • A
  • A
Attentat de la rue des Rosiers : qui sont les suspects ?
@ AFP
Partagez sur :

PROFIL - Le juge Marc Trévidic a délivré trois mandats internationaux contre des anciens membres du groupe d'Abou Nidal, identifiés.

L'enquête sur l'attentat de la rue des Rosiers vient de connaître un incroyable coup d'accélérateur, 32 ans après. Le juge Marc Trévidic a lancé des mandats d'arrêts internationaux contre trois hommes soupçonnés d'être les auteurs de l'attentat contre le restaurant juif Goldenberg de la rue des Rosiers, qui a fait six morts et 22 blessés, le 9 août 1982 en plein coeur de Paris.

Ces trois hommes, identifiés vivent aujourd'hui en Norvège, en Jordanie et en Cisjordanie. Tous trois étaient à l'époque membres du groupe Nidal (Fatah-Conseil révolutionnaire), mouvement dissident de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Paris Match a publié leur photo :

 

Souhair Mouhamad al-Abassi, alias Amjad Atta, superviseur

Souhair Mouhamad Hassan Khalid al-Abassi, alias Amjar Atta est soupçonné d'avoir supervisé l'attentat mais n'y a pas participé directement. Il était le numéro 3 du "comité des opérations spéciales" du Fatah-CR, un comité dirigé par "Abou Nizar", le bras droit d'"Abou Nidal". Selon les informations recueillies par Paris Match, Amjar Atta aurait géré toute la logistique. C'est lui qui aurait choisi la cible, le restaurant de Jo Goldenberg et qui aurait remis les armes et l'argent aux tueurs. Agé de 64 ans, Amjar Natta vit aujourd'hui en Jordanie.

Mahmoud Khader Abed Adra alias Hicham Harb, chef du commando

Mahmoud Khader Abed Adra alias Hicham Harb est soupçonné d'être le chef du commando et fait partie des tueurs de l'attentat de la rue des Rosiers. Avant d'être désigné pour l"opération" à Paris, il était instructeur de tir dans les camps d'entraînement syriens d'Abou Nidal.

Hicham Harb aurait préparé l'attentat avec Amjad Atta. C'est lui qui aurait récupéré les grenades et les pistolets-mitrailleurs utilisés,  le 9 août 1982, dans le restaurant-charcuterie de Jo Goldenberg, situé rue des Rosiers. Il aurait ensuite désigné la cible des attentats aux autres membres du commando avant de leur expliquer comment se débarrasser de leurs armes et s'enfuir. Agé de 59 ans, il vit aujourd'hui à Ramallah, en Cisjordanie.

Walid Abdulrahman Abou Zayed, alias Souhail Othman, tireur

Walid Abdulrahman, alias Abou Zayed serait le deuxième tireur de l'attentat. Agé de 56 ans, l'homme, père de quatre enfants, vit aujourd'hui à Oslo. Il a obtenu la nationalité norvégienne en 2002. Devant les services de l'immigration, Souhail Othman avait reconnu avoir participé par le passé à un groupe dissident de l'OLP mais a nié toute participation à une opération militaire.

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : 33 ans après, 3 suspects identifiés

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : que s’est-il passé le 9 août 1982 ?