Attentat de la rue des Rosiers : la Jordanie rejette l'extradition de deux suspects

  • A
  • A
Attentat de la rue des Rosiers : la Jordanie rejette l'extradition de deux suspects
L'attentat contre un restaurant juif de la rue des Rosiers avait fait six morts, à Paris, en 1982. @ AFP
Partagez sur :

REFUS - La Jordanie refuse d'extrader deux suspects de l'attentat de la rue des Rosiers. 

La justice jordanienne a rejeté l'extradition vers la France de deux suspects, dont le cerveau présumé, de l'attentat contre un restaurant juif de la rue des Rosiers, à Paris, qui avait fait six morts en 1982.

Pas d'accord entre les deux pays. L'extradition du cerveau présumé, le Jordanien d'origine palestinienne Souhair Mouhamed Hassan Khalid al-Abassi, a été refusée parce qu'un accord entre la France et la Jordanie n'était pas entré en vigueur au moment de la comparution du suspect devant la justice jordanienne. La Jordanie ne remettra pas non plus un deuxième suspect, Nizar Tawfiq Mussa Hamada, en raison du dépassement du délai de prescription.