Attentat de Nice : le domicile du terroriste perquisitionné

  • A
  • A
Attentat de Nice : le domicile du terroriste perquisitionné
Un CRS à Nice dans la nuit de jeudi à vendredi.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

L'auteur de l'attentat à Nice survenu jeudi soir a été formellement identifié dès vendredi par les enquêteurs. 

Au lendemain de l'attentat meurtrier qui a visé la ville de Nice, une perquisition a eu lieu vendredi matin au domicile du terroriste.

En présence du Raid. Cette perquisition s'est déroulée vers 9h30 en présence de membres du Raid lourdement armés, a précisé une voisine du chauffeur dont les papiers ont été retrouvés dans le camion. Vers 11h, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l'appartement du jeune homme de 31 ans, situé dans un petit immeuble d'un quartier populaire de l'est de la ville. La porte de l'appartement du 1er étage de cet immeuble modeste était fracassée et grand ouverte vendredi matin, alors que des policiers en combinaison recueillaient des indices en fin de matinée.

Un homme "solitaire", selon les voisins. Une dizaine de voisins interrogés ont décrit le locataire de l'appartement comme étant "solitaire" et "silencieux". L'homme montait toujours dans son logement avec son vélo et garait aussi à proximité une petite camionnette de travail. Il n'avait pas l'apparence d'une personne religieuse et était souvent en shorts, parfois muni de chaussures de sécurité, selon Sébastien, un habitant du petit immeuble de quatre étages. Sa voisine de palier, Alexia, indique lui avoir parlé une seule fois, lorsqu'il avait coupé le mauvais compteur électrique. À l'étage supérieur, une famille nombreuse soulignait que le jeune homme ne retournait jamais leurs salutations. Seule une habitante du rez-de-chaussée, Anan, a indiqué qu'elle se méfiait de ce voisin, un "bel homme qui fixait trop ses deux filles".

Connu de la police... Le conducteur du camion, qui a foncé sur la foule jeudi soir sur la Promenade des Anglais, a été formellement identifié comme étant un Franco-Tunisien de 31 ans. Connu des services de police, il ne l'était pas des services de renseignements. Selon les informations d'Europe 1, l'homme était placé sous contrôle judiciaire, mais on ignore pour le moment le cadre et les modalités de cette mesure.