Attaque d'Orly : l'assaillant était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants

  • A
  • A
Attaque d'Orly : l'assaillant était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants
@ AFP
Partagez sur :

Les analyses toxicologiques ont démontré la présence d'alcool mais aussi de cannabis et de cocaïne dans le sang de l'assaillant. 

L'assaillant de militaires à l'aéroport d'Orly était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, a appris Europe 1 dimanche soir. Les analyses toxicologiques ont mis en évidence la présence d'alcool (0,93 gramme par litre de sang précisément), et de stupéfiants, à la fois du cannabis mais aussi de la cocaïne. Les enquêteurs en avaient retrouvé quelques grammes chez lui. Ces analyses confirment le témoignage du père de Ziyed B., qui affirmait sur Europe 1 que son fils était ivre samedi matin, lorsque ce dernier a appelé sa famille avant de se rendre à Orly.

Les motivations de l'assaillant toujours inconnues. Les enquêteurs cherchent toujours à déterminer ce qui a pu provoquer son passage à l’acte. Ils se concentrent notamment sur la téléphonie, les données du portable de Ziyed B., afin de remonter ses contacts récents et son parcours de ces derniers jours. Par ailleurs le frère et le cousin, qui s’étaient présentés spontanément au commissariat samedi, ont été libérés dimanche soir. Aucune charge n’a été retenue contre eux.

"Je suis là pour mourir par Allah". L'auteur de l'attaque, Ziyed B., a été abattu après avoir agressé des militaires samedi matin à l'aéroport d'Orly.  "Je suis là pour mourir par Allah", a-t-il crié au moment de l'attaque. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête, notamment pour tentative d'homicide et d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle. L'homme n'était pas fiché "S" (sûreté de l'Etat), mais avait été signalé pour "radicalisation" lors d'un séjour en prison en 2011-2012.