Attaque de policiers à Viry-Châtillon début octobre : onze interpellations

  • A
  • A
Attaque de policiers à Viry-Châtillon début octobre : onze interpellations
L'attaque avait fait deux blessés graves et deux blessés légers et déclenché une vaste grogne policière@ AFP
Partagez sur :

Ces personnes, âgées de 17 à 19 ans, ont été interpellées mardi matin tôt dans le quartier de la Grande Borne à Viry-Châtillon et à Étampes. 

Onze personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'attaque de policiers début octobre à Viry-Châtillon lors d'une opération de police toujours en cours mardi matin, notamment dans le quartier de la Grande Borne, dans l'Essonne, a-t-on appris de source policière.

17 à 19 ans. "Ce matin, vers 6 heures, les enquêteurs (...) ont procédé à l'interpellation et au placement en garde à vue de onze personnes âgées de 17 à 19 ans", a précisé dans un communiqué le procureur de la République. Ces interpellations (9 dans le quartier de la Grande Borne et deux à Étampes) se sont déroulés "sans incident", y précise-t-il.  

Pour "compléter certaines informations". Ces interpellations "devraient permettre de compléter certaines informations dont disposent les enquêteurs, d'entendre et de confronter des personnes, dont certaines sont susceptibles d'avoir participé aux faits et, le cas échéant, de préciser leur niveau d'implication dans la commission des faits", précise le procureur.

Une mise en examen en décembre. Dans le cadre de l'enquête sur cette attaque qui avait fait deux blessés graves et deux blessés légers, et déclenché une vaste grogne policière, un adolescent de 17 ans, soupçonné d'avoir participé à la confection des cocktails Molotov utilisés lors de l'agression, a été mis en examen et écroué début décembre, avant d'être remis en liberté. Un second mineur âgé de 15 ans, soupçonné aussi d'avoir participé à la fabrication des engins incendiaires, avait été placé sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre la mise en examen et l'état de simple témoin.