Sylvie Leclerc condamnée à neuf ans de prison pour le meurtre de son compagnon

  • A
  • A
Sylvie Leclerc condamnée à neuf ans de prison pour le meurtre de son compagnon
Sylvie Leclerc a été condamnée à neuf ans de prison.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Sylvie Leclerc a été condamnée à 9 ans de prison pour avoir abattu son compagnon. Un verdict conforme aux réquisitions de l'avocate générale.

La cour a suivi les réquisitions de l'avocate générale. Sylvie Leclerc, 54 ans, a été condamnée jeudi par la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle à 9 ans de réclusion pour avoir tué son compagnon d'une balle de fusil en 2012. 

Le discernement altéré mais pas aboli. La cour a estimé que le discernement de l'accusée n'avait pas été aboli, mais altéré au moment du meurtre. Peu avant dans l'après-midi, l'avocate générale Marie-Claude Weiss avait déclaré ne pas vouloir "ajouter du malheur au malheur car chez Mme Leclerc, le malheur est tenace et le bonheur est fugace". Sylvie Leclerc encourait la réclusion criminelle à perpétuité.

Un soir de mai 2012, elle avait tué son compagnon, un éboueur de 58 ans, à bout portant avec un fusil d'une balle dans le thorax, tandis qu'il dormait dans le lit conjugal de leur appartement situé à Jarville-la-Malgrange, près de Nancy en Meurthe-et-Moselle. Aux voisins chez qui elle s'était réfugiée peu après, elle avait justifié son acte en disant qu'il la harcelait. 

Echo à l'affaire Sauvage. "Ce geste est celui d'une femme violentée pendant 35 années, un geste de survie libérateur", avait plaidé son avocate, Nathalie Tomasini, qui expliquait que sa cliente était sous l'emprise de son compagnon. Bien que cette emprise n'ait pas été physique mais plutôt psychologique, le dossier présentait, selon l'avocate, des similitudes avec un autre dossier qu'elle a aussi défendu : celui de Jacqueline Sauvage, 68 ans, condamnée en décembre à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari violent par les assises du Loir-et-Cher, avant de bénéficier d'une grâce partielle du président de la République.