Assaut à Saint-Denis : "Ça tirait de partout"

  • A
  • A
Assaut à Saint-Denis : "Ça tirait de partout"
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - La police antiterroriste a donné l'assaut mercredi matin contre un appartement de Saint-Denis, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi. Eliane, une habitante du quartier, témoigne sur Europe 1.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Trois personnes ont été interpellées et deux suspects ont été tués mercredi, au cours d'un assaut donné à Saint-Denis, au nord de Paris, par les forces antiterroristes en lien avec les attentats de vendredi. Des policiers ont été blessés au cours de l'assaut. Cet assaut était encore en cours mercredi vers 7h30, aux alentours de la place Jean Jaurès, près de la basilique Saint-Denis.

"Cela a duré une bonne heure". "J’ai été réveillée en sursaut, j’ai entendu un grand bruit et ai ouvert la fenêtre et c’est à ce moment là que j’ai vu plein de policiers. Il était 4h, 4h15. J’en ai vu une bonne cinquantaine, des policiers avec des cagoules", témoigne sur Europe 1 Eliane, qui habite juste à côté des lieux de l'assaut. "Ca tirait de partout, partout. Quand ils ont vu que la fenêtre était ouverte, ils m’ont dit ‘madame, fermez la fenêtre’. J’ai fermé et je suis restée derrière, planquée contre un mur au cas où une balle", poursuit-elle.


Intervention à Saint-Denis : "cela a duré une...par Europe1fr

"Ca n’a pas arrêté, cela a duré une bonne heure. Je n’avais jamais vu cela, il y a beaucoup de véhicules du Samu en bas de chez moi. J’ai vu qu’ils ont transporté un homme torse nu dans le Samu, il y avait une dame avec un bébé enveloppé dans une couverture dorée. C’est chaud… Je ne regarde plus dehors, j’ai tellement peur qu’il y ait une balle perdue. Depuis 4 heures du matin, je me suis couchée sur un matelas au ras du sol. Je perds mes mots…", a-t-elle poursuivi.