Arrêté 10 ans après le meurtre

  • A
  • A
Arrêté 10 ans après le meurtre
10 ans après le meurtre d'un sexagénaire en 2002, le suspect a finalement été interpellé le 12 janvier dernier avant d'être mis en examen.@ MAX PPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le suspect a été arrêté "pour port d’armes" mais des tests ADN ont permis de le confondre.

La découverte était presque inattendue. 10 ans après le meurtre d'un sexagénaire en 2002, le suspect a finalement été interpellé le 12 janvier dernier avant d'être mis en examen dans la foulée, selon des informations d'Europe 1. "Il a depuis été placé en détention", a précisé l'une des sources proches du dossier.

Le corps retrouvé en partie calciné

Les faits remontent à 2002. Un sexagénaire est tué de 73 coups de couteau, dans son domicile parisien du XVIIIeme arrondissement. Pour se débarrasser de toutes preuves, le meurtrier décide alors de brûler le corps. "Le meurtrier avait mis le feu à l'appartement après son crime", a rappelé une des sources. Le cadavre de la victime est retrouvé par les pompiers qui intervenaient pour l'incendie de son appartement.

La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, chargée de l'enquête, avait réussi à relever des traces ADN sur le lieu du crime, mais qui à l'époque n'avaient pas permis d'identifier le meurtrier. "Mais l'ADN a très récemment parlé", a confié un enquêteur.

Les tests ADN parlent

Il y a quelques mois, au printemps 2011, un homme de 34 ans est effectivement arrêté "pour port d’armes prohibé". Son ADN est alors confronté au fichier national des empreintes génétiques (FNAEG).

Les résultats ont "permis de le confondre", selon l'une des sources. Les enquêteurs ont alors mis un nom sur le suspect du meurtre de 2002. L'interpellation est finalement survenue le 12 janvier, après plusieurs semaines de planques de la police judiciaire.