Arras : suspicion de meurtre en direct au téléphone d'un EHPAD

  • A
  • A
Arras : suspicion de meurtre en direct au téléphone d'un EHPAD
@ PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :

Deux coups de feu ont été entendus alors qu'un homme appelait un EHPAD pour y placer son père. L'enquête de la police n'a pour le moment pas permis de tracer le coup de fil.

C'est un appel téléphonique dont les employés de l'EHPAD se souviendront. Jeudi soir, un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) situé à Arras reçoit l'appel d'un homme qui souhaite placer son père. L'employé lui répond qu'il n'y a plus de place disponible et qu'il faut remplir un dossier. Un coup de fil banal qui va déraper. 

Deux coups de feu résonnent. L'appelant dit ne pas avoir la patience de monter un dossier, s'énerve, puis une autre voix se faire entendre derrière lui. C'est à ce moment que deux coups de feu résonnent, puis l'homme indique que "le problème est réglé", avant de raccrocher. Tout laisse donc penser que le père vient d'être abattu. C'est à ce moment que le personnel de l'EHPAD alerte les forces de l'ordre, précise La Voix du Nord.

Canular ou drame ? Le mystère reste entier. Le parquet d'Arras a été immédiatement averti de la situation et la police a ouvert une enquête, sans succès jusqu'à présent. Les forces de l'ordre n'ont pas réussi à remonter à la source : le numéro étant masqué, les réquisitions téléphoniques de Bouygues Télécoms et SFR n'ont pas permis de retracer l'appel. Seul indice, il semble que le coup de fil ait été passé depuis la région parisienne. Canular ou drame en direct, le mystère reste donc pour l'instant entier.