Argentine : un homme meurt après avoir voulu échapper à un lynchage lors d'un match de football

  • A
  • A
Argentine : un homme meurt après avoir voulu échapper à un lynchage lors d'un match de football
Le supporter, ici au centre, a essayé d'échapper à ses assaillants avant de faire une chute mortelle.@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

Un homme de 22 ans est décédé lundi après avoir voulu fuir une foule hostile dans les tribunes du stade Mario-Kempes, à Cordoba.

Triste week-end pour le football, en France et plus encore en Argentine. Un homme est en état de mort cérébrale irréversible lundi des suites de ses blessures après une violente altercation en tribunes samedi, à Cordoba, selon les informations de la presse locale. Des images de télévision montrent Emanuel Balbo, 22 ans, être violemment pris à partie par des supporters du club de Belgrano, à l'occasion d'un derby contre les voisins de Talleres, en première division argentine. Prise de panique et assaillie par les coups, la victime a tenté de quitter la tribune avant de faire une chute mortelle depuis les gradins.

Les autorités avaient interdit la présence de supporters de Talleres en tribunes pour ce match sous haute tension. La rumeur a rapidement évoqué une confrontation meurtrière entre supporters rivaux… jusqu'à ce que le père de la victime prenne la parole devant les caméras de la chaîne de télévision Cadena 3. Cet homicide ferait suite à un premier meurtre, celui du jeune frère d'Emanuel Balbo, tué à 14 ans, il y a quatre ans. Un meurtre dont l'un des suspects, Oscar Gomez, s'affiche toujours en tribunes à Cordoba, ville étudiante située à quelque 800 kilomètres de la capitale Buenos Aires.

Quatre interpellations. "Comme Oscar Gomez n'est pas vraiment un homme, au lieu de se défendre lui-même, il a incité à la violence tous ses amis, à le frapper et à lui faire tout ce qu'ils lui ont fait", accuse le père qui a perdu maintenant deux enfants. "Gomez a rameuté tous ses amis et leur a dit : 'Jetez-le, c'est un supporter de Talleres'." Après une chute de plusieurs mètres, Emanuel Balbo a intégré le service des urgences dans un état critique samedi, avant de perdre la vie lundi. Quatre hommes ont été interpellés pour avoir participé à ses violences. Le match, lui, s'est déroulé normalement, donnant lieu à un match nul…