Appel à témoins après l'arrestation du "roi du porno" sur internet

  • A
  • A
Appel à témoins après l'arrestation du "roi du porno" sur internet
@ @Torbe
Partagez sur :

Ignacio Allende Fernández a été placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête pour abus sexuels sur mineures, diffusion de pornographie infantile et traite d'êtres humains.

La police espagnole a lancé un appel à témoins pour localiser des mineures "contraintes de réaliser des vidéos pornographiques", suite à l'arrestation fin avril du "roi du porno" espagnol sur internet, selon un communiqué publié samedi. Ignacio Allende Fernández, alias Torbe, est placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête pour abus sexuels sur mineures, diffusion de pornographie infantile et traite d'êtres humains.

"Consommation de stupéfiants". Selon le communiqué, l'enquête avait débuté après la plainte d'une mineure disant avoir été recrutée dans un célèbre bar de Madrid pour jouer comme actrice dans des vidéos porno. "Si elle avait accepté au départ, elle avait ensuite refusé mais avait été contrainte (...) d'enregistrer certaines scènes après consommation de stupéfiants", a assuré la police.

Des Ukrainiennes piégées. Après l'arrestation du producteur, les enquêteurs ont découvert dans le serveur central d'une de ses entreprises "différentes vidéos pornographiques dont la protagoniste était mineure", selon le communiqué. La police a annoncé avoir également arrêté, lors de l'opération d'avril, un Ukrainien "en lien un réseau international qui aurait fait venir des Ukrainiennes pour qu'elles tournent des scènes porno souvent contre leur gré". "Ils recrutaient des filles qui avaient des problèmes économiques dans leur pays, leur fournissaient les papiers pour entrer en Espagne et une fois qu'elles y étaient, les logeaient, en les gardant enfermées, parfois dans le bureau où avaient lieu les tournages", a résumé la police.

 Coucher avec "plein de filles et devenir millionnaire". Le producteur Torbe était suffisamment célèbre pour que des médias espagnols lui consacrent de longues interviews, vantant son parcours de "self made man" qui s'était promis de coucher avec "plein de filles et de devenir millionnaire", et avait contribué à "professionnaliser le porno amateur".