Antiterrorisme : nuit sous tension à Argenteuil

  • A
  • A
Partagez sur :

L'interpellation d'un Français de 34 ans, jeudi soir à Argenteuil, a permis de déjouer un attentat en France "à un stade avancé". Dans le quartier, c'est la stupeur. Europe 1 était sur place.

REPORTAGE

Le quartier est unanimement décrit comme tranquille. Pourtant, jeudi soir, une opération antiterroriste d'envergure a eu lieu boulevard du général Delambre, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise. Un homme d'une trentaine d'années, d'origine française, a été interpellé. Il est soupçonné d'être impliqué "à un haut niveau dans un projet d'attentat conduit à un stade avancé". Europe 1 était à Argenteuil pendant cette nuit sous tension.

La peur des riverains. Dans ce quartier récemment rénové, sans barres d'immeubles ni grands ensembles, les habitants sont très choqués. Dans l'après-midi, vers 17h30, les forces de police ont procédé à l'évacuation de plusieurs riverains. La rue est barrée par des voitures de police. "A 18h, on a vu des hommes cagoulés avec un jeune homme, ils l’ont mis dans une voiture blanche banalisée", décrit Djibril. "Un policier nous a dit 'Si vous rentrez, on tire !' C'était flippant". 

Le suspect inconnu dans le quartier. Dans l'un des immeubles, qui compte six étages et une vingtaine d'appartements, une perquisition de nuit a été menée. Des explosifs ont été retrouvés. Mais l'homme interpellé ne semble pas connu des voisins, qui affirment ne l'avoir jamais vu. Les opérations de police se sont prolongées jusque tard dans la soirée. Certains habitants évacués ont finalement décidé de passer la nuit dans leur voiture, d’autres ont patienté dans le restaurant snack voisin. Tous sont inquiets pour l'image d'Argenteuil et de leur quartier.