Collision dans l'Aube : l'animateur tué était "apprécié"

  • A
  • A
Collision dans l'Aube : l'animateur tué était "apprécié"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les personnes qui connaissaient l'animateur tué, avec cinq enfants, alors qu'il conduisait un minibus, saluent tous quelqu'un de très professionnel.

L'émotion reste vive à Nangis, la commune de Seine-et-Marne dont sont originaires les cinq enfants et l'animateur, tués mardi soir dans une collision frontale entre leur minibus et un poids lourd, dans l'Aube. Depuis jeudi matin, les portraits photo des victimes sont exposés sont exposées dans une salle municipale de la ville. L'occasion pour les habitants de rendre un dernier hommage à l'animateur "exemplaire" qui conduisait le minibus lors de l'accident.

>> A LIRE AUSSI - Accident de la route dans l’Aube : que s’est-il passé ?

"On a passé de bons moments ensemble". Car Jason était un animateur connu par tous les jeunes de Nangis. Rani, 21 ans, regrette déjà le temps des excursions avec lui. "Il faisait les sorties avec les jeunes du quartier, toujours calme, souriant, gentil. On a passé de bons moments ensemble, on a bien rigolé. On en garde de bons souvenirs, mais maintenant, c'est terminé", s'attriste le jeune homme au micro d'Europe 1.

"Quelqu'un d'extrêmement régulier". Le maire de Nangis, Michel Billout, avait lui toute confiance en Jason. Et quand des questions se sont posées pour savoir si l'animateur avait consommé de l'alcool, ou de la drogue, avant de prendre le volant, le maire a tenu à défendre l'honneur du jeune homme. "Il était connu comme quelqu'un d'extrêmement régulier, sérieux dans ses activités, absolument pas quelqu'un de fantaisiste, ou qui aurait pu choisir de mettre en péril la vie des enfants, certainement pas", assure l'élu au micro d'Europe 1.

>> A LIRE AUSSI - "C'est notre petite fille, on l'aimait"

"Un animateur formidable". Le père d'une petite fille morte dans l'accident, et dont une autre est à l'hôpital, n'a pas hésité, lui aussi, à soutenir l'animateur. Le père, qui travaille pour la mairie de Nangis, avait lui-même embauché l'animateur. Il reste persuadé que l'animateur était la bonne personne pour encadrer la groupe d'enfant. "Si j'envoyais mes deux grandes filles, c'est que j'étais en total confiance. Jason était un animateur formidable, apprécié. Il a commencé sur un emploi aidé, il a fait ses preuves et il allait être titularisé", regrette-t-il, interrogé par Europe 1. Ce dernier ajoute qu'en plus d'avoir perdu sa fille dans l'accident, il a également laissé un excellent collègue.