Animateur, il organise une séance de gifles

  • A
  • A
Animateur, il organise une séance de gifles
@ MaxPPP
Partagez sur :

L'animateur du centre de loisirs de Saintry-sur-Seine, en Essonne a été licencié peu de temps après les faits.

Voilà une sanction peu commune. Un animateur du centre de loisirs de Saintry-sur-Seine, en Essonne, a organisé une séance de gifles collective pour punir deux frères âgés d'une dizaine d'années, rapporte Le Parisien. L'animateur de 22 ans du centre a été suspendu puis licencié. Une enquête judiciaire a été ouverte à la suite des plaintes déposées par plusieurs parents.

"Il y a eu manipulation des enfants". Tout commence le 11 août dernier. Pour occuper les enfants pendant l'été, l'animateur décide d'organiser un jeu. Sauf que l'activité tourne mal. L'adulte fait punir les deux tricheurs par une quinzaine d'autres enfants du centre de loisirs. Ces derniers doivent alors donner à tour de rôle une gifle aux deux frères. "Il nous a expliqué qu'ils avaient triché et qu'en trichant, ils avaient mis en jeu l'intégrité du groupe entier. D'où la punition. C'est inacceptable. D'autant qu'il y a eu manipulation des enfants", a réagi le maire socialiste Michel Carreno.

L'animateur bientôt entendu. Un avis partagé par les parents des deux jeunes garçons, qui ont porté plainte à la gendarmerie cinq jours après les faits. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evry. "La famille a été entendue. C'est une affaire prise très au sérieux", confie une source proche de l'enquête au Parisien. L'animateur doit être auditionné prochainement.

Le binôme également sanctionné. Mais avant que l'enquête ait rendu toutes ses conclusions, la mairie a pris les devants en prenant des sanctions administrative contre l'animateur. "J'ai demandé la mise à pied immédiate de l'animateur, puis son licenciement. Nous avons alerté la Direction départementale de la jeunesse et des sports. Nous avons là un cas de maltraitance mais aussi un non-respect de nos valeurs portées à travers un projet éducatif local dont il avait la connaissance et qui doit être un rempart", a déclaré le maire de Saintry-sur-Seine. Le binôme de l'animateur, une jeune femme, a par ailleurs été sanctionnée pour ne pas avoir empêché cette "gifle tournante".