Alpes-Maritimes : un jeune de 19 ans avoue un meurtre d'une soixantaine de coups de couteau

  • A
  • A
Alpes-Maritimes : un jeune de 19 ans avoue un meurtre d'une soixantaine de coups de couteau
Le jeune homme a préféré se rendre à la police.@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Après une violente dispute, le jeune homme a lardé son ami de multiples coups de couteaux, "sans s'en rendre compte".

Un jeune homme de 19 ans a avoué en garde à vue avoir tué l'un de ses amis, à Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, d'une soixantaine de coups de couteau, et devait être mis en examen pour meurtre dimanche, selon une source judiciaire.

Violente dispute. Les faits se sont produits vendredi matin au domicile de la victime, également âgée en 19 ans et qui vivait chez sa mère. Celle-ci travaille de nuit et était absente lors des faits, en matinée. Selon les déclarations du meurtrier présumé, une dispute a éclaté entre les deux jeunes hommes au cours de laquelle la victime aurait saisi un ustensile de cuisine pour le frapper. Selon la version du meurtrier, il aurait répliqué en lardant son assaillant de coups de couteau, une soixantaine au total.

Motif encore flou. Le suspect, inconnu de la police, et sans emploi comme sa victime, indique ne pas "s'être rendu compte qu'il avait porté autant de coups de couteau", précise le parquet. Ses explications sur le motif de la dispute demeurent pour l'heure confuses. L'arme du crime a été retrouvée au domicile du jeune homme, qui vit lui aussi chez sa mère à Cagnes-sur-Mer.

Revenu sur les lieux du crime. C'est le grand-père de la victime qui avait découvert le corps sans vie de son petit-fils dans la matinée de vendredi. L'auteur présumé, qui avait été convoqué pour être entendu par la brigade criminelle de Nice, avait préféré se rendre dans l'après-midi devant le domicile de sa victime. Il y a été interpellé, les policiers constatant qu'il avait des coupures aux mains et du sang sur lui.