Alexandre a-t-il fugué ?

  • A
  • A
Alexandre a-t-il fugué ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Aucune nouvelle du collégien depuis qu'il a quitté, samedi soir, une soirée avec ses camarades.

Samedi, 22h45, Alexandre Junca a envoyé un SMS à son père. Depuis, rien.

La sûreté départementale de Pau poursuit toujours mercredi des recherches pour retrouver ce collégien âgé de 13 ans. L'adolescent, élève de 5e au collège Clermont à Pau, a participé, samedi, à une soirée.

Hypothèse d'une fugue

"Nous ne privilégions réellement aucune hypothèse, mais certains renseignements nous orientent plutôt vers une fugue", a indiqué David Druet, chef de la sûreté départementale des Pyrénées-Atlantiques. "Certaines personnes ont affirmé avoir vu Alexandre Junca après sa disparition", a précisé le commissaire à propos des "renseignements" orientant l'enquête dans ce sens, tout en soulignant qu'il n'y avait actuellement aucune certitude sur "l'identification du jeune homme" par ces témoins.

La sûreté départementale avait indiqué mardi qu'aucun élément de l'enquête en cours ne permettait de "privilégier une hypothèse", en particulier celle d'un enlèvement ou celle d'une fugue. Cette absence de piste interdisait le recours à la procédure "alerte enlèvement".

Une marche de soutien

Le vélo du jeune homme, retrouvé non loin du domicile de son père, fait l'objet d'une recherche d'empreintes ADN.

Les parents du jeune homme ont placardé des affiches avec sa photo dans de nombreux commerces de la ville. Ses amis et ses proches ont organisé mercredi une marche blanche, a fait savoir le site Internet du journal Sud Ouest.

La marche à Pau

© BENJAMIN PETER/EUROPE 1

Ils étaient plus de 300 : collégiens, parents d'élèves, membres de la communauté éducative, à arpenter les rues de Pau, sous une pluie battante. Une marche qui est un appel à l'aide pour Alexandre. "Il faut qu'il sache qu'on pense à lui", a dit à Europe 1 Anis, une camarade de classe d'Alexandre, qui a eu l'idée de lancer une mobilisation via Facebook pour le retrouver. Marie, une mère de famille, a confié à Europe 1 être "très choquée par ce qu'il se passe". "On peut tout imaginer", a-t-elle ajouté.