Alès : il fabriquait ses propres tickets de stationnement

  • A
  • A
Alès : il fabriquait ses propres tickets de stationnement
@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Il devrait prochainement répondre de ce chef d'escroquerie devant le tribunal de grande instance d'Alès. 

Cela faisait plusieurs semaines que de faux tickets de stationnement fleurissaient sur les pare-brises de la ville d'Alès. Intrigués, les agents municipaux de cette commune du Gard ont fini par découvrir le pot aux roses et par mettre la main sur ces escrocs en herbe... grâce à leurs plaques d'immatriculation, tout simplement. 

Plusieurs personnes dans le collimateur des enquêteurs. Le phénomène est répandu en France, et plusieurs communes voient essaimer de faux tickets de stationnement, que les particuliers impriment directement chez eux, après avoir consulté l'un des nombreux tutoriels disponibles sur Internet. Ainsi à Ales dans le Gard, un individu a reconnu avoir contrefait les tickets de horodateurs à l'aide de son imprimante. Pour l'interpeller, les agents n'ont eu qu'à remonter jusqu'à lui grâce à sa plaque d'immatriculation. Mais, ce n'est pas un cas isolé, révèle le Midi Libre, puisque trois autres personnes sont dans le collimateur des enquêteurs.

Simple impression pour usage personnel ou commercialisation ? Plusieurs questions restent encore en suspens, précise le quotidien régional. Le mode d'impression de ces différents tickets contrefaits est-il le même ? S'agit-il du méfait d'un particulier, destiné à son seul usage ? Ou bien s'agit-il d'une commercialisation à plus grande échelle de faux tickets ? L'enquête en cours devra le determiner.