Aisne : une lycéenne poignardée à mort

  • A
  • A
Aisne : une lycéenne poignardée à mort
Les environs de Laon.@ MAXPPP
Partagez sur :

Son corps a été retrouvé vendredi sur les indications d'un jeune homme qui a avoué l'avoir tuée.

Sonia, une lycéenne de 17 ans scolarisée au lycée Julie-Daubié à Laon, a été retrouvée morte, tuée à l'arme blanche, vendredi soir derrière les ruines d'une abbaye à Laon, dans l'Aisne, révèle samedi le site du journal l'Est Républicain.

Un jeune homme est passé aux aveux

C'est sur les indications d'un jeune homme de 18 ans que le corps a été retrouvé. Ce dernier a avoué l’avoir tuée, rapporte le quotidien. Il a été placé en garde à vue.

"Pulsions morbides"

Aucun "motif véritable" n'a pu être mis en évidence, selon le procureur de la République à Laon Olivier Hussenet. Selon les premiers éléments de l'enquête, il semblerait que le jeune homme, lycéen également, ait été animé de "pulsions morbides", a ajouté le magistrat.

La victime et le meurtrier présumé arboraient tous deux un style vestimentaire "gothique", a-t-il ajouté, tout en restant prudent sur un éventuel lien entre cet élément et les faits à ce stade de l'enquête. La jeune fille n'a pas subi de violences sexuelles.

La fugue d'abord envisagée

La jeune fille avait disparu jeudi en début d’après-midi, la piste de la fugue avait d'abord été envisagée. Mais vendredi en fin de journée, une lycéenne a déclaré aux gendarmes avoir reçu les confidences d'un "ami de la victime qui lui avait dit qu'il l'avait tuée", selon le procureur. Le jeune homme a alors été interpellé et a "reconnu les faits tout de suite".

Le corps de la victime a été retrouvé en contrebas d'un chemin qui longe l'enceinte de l'abbaye Saint-Vincent à Laon, un endroit fréquenté par de jeunes gens pour se rencontrer, selon le magistrat. Le suspect, inconnu de la police et la justice, doit être présenté dimanche devant un juge d'instruction a minima pour "homicide volontaire", selon le procureur, qui a souligné que l'enquête doit déterminer s'il avait éventuellement prémédité son geste.