Air Cocaïne : l'audience de Naudin devant un juge reportée

  • A
  • A
Air Cocaïne : l'audience de Naudin devant un juge reportée
Christophe Naudin à son arrivée en République Dominicaine, le 4 mars.@ ERIKA SANTELICES / AFP
Partagez sur :

La justice dominicaine a pris cette décision afin que Christophe Naudin puisse comparaître avec son avocat et un interprète.

La justice dominicaine a reporté à mardi l'audience devant un juge du Français Christophe Naudin, extradé d'Egypte pour son implication dans l'évasion de deux pilotes français condamnés pour trafic de drogue, a indiqué un procureur samedi. Cette décision a été prise afin de permettre au Français âgé de 53 ans de comparaître en présence de son avocat et d'un interprète. 

Naudin en attente d'un avocat. "L'avocat qu'il avait contacté ne s'est pas présenté et le magistrat l'a fixée (l'audience) à mardi pour garantir le droit à sa défense", a précisé le procureur Milciades Guzman. "En ce moment, il n'a pas d'interprète" attitré, mais des fonctionnaires du consulat français sont présents "en permanence", a ajouté le procureur à la sortie du Palais de justice de Saint-Domingue, la capitale dominicaine. Depuis son extradition d'Egypte, dans la nuit de jeudi à vendredi, Christophe Naudin est détenu dans ce bâtiment.

Des "mesures coercitives" réclamées. D'éventuelles mesures préventives à l'encontre de Christophe Naudin seront examinées lors de l'audience qui doit se tenir mardi. Le Procureur général de la République a réclamé samedi des "mesures coercitives", pouvant aller d'une libération sous caution, avec obligation de se présenter régulièrement devant un juge, à un placement en détention provisoire pour une durée comprise entre trois mois et un an. Le parquet doit présenter les charges retenues contre le Français, avant l'audience préliminaire qui déterminera s'il existe suffisamment d'éléments pour un procès.

Criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne, Christophe Naudin a été extradé jeudi d'Egypte vers la République dominicaine, qui avait émis un mandat d'arrêt fin novembre pour sa participation à l'évasion des pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue dans l'affaire dite "Air Cocaïne". Les deux pilotes avaient été arrêtés en mars 2013 par les autorités dominicaines, aux commandes d'un avion de location chargé de valises contenant 680 kg de cocaïne.