Ain : l'usurpateur était en fait leur petit-fils

  • A
  • A
Ain : l'usurpateur était en fait leur petit-fils
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un couple de retraité vivait un calvaire quotidien, avec la réception quotidienne de colis qu'ils n'avaient jamais commandés. Leur petit-fils a tout avoué.

Un usurpateur leur rendait la vie impossible. Christiane et Roger, couple de sexagénaire résidant à Vonnas, dans l'Ain, ne cessait depuis un mois et demi de recevoir des colis - à régler à réception - qu'ils n'avaient pas commandés. Leur maison avait même été mise en vente, à leur insu, sur LeBonCoin. Coup de théâtre hier : on a appris que celui qui a fait de leur vie un cauchemar n'était autre que leur petit-fils qu'ils voyaient pourtant régulièrement.

>> LIRE AUSSI - Ain : un usurpateur met leur maison en vente sur LeBoncoin

Il explique avoir fait ça pour s'amuser. Kevin, 25 ans, le petit-fils de Roger et Christiane, a tout avoué en garde à vue. C'est lui qui a créé une fausse adresse mail au nom ses grands-parents et leur a fait livrer par ce biais des dizaines et des dizaines de colis qu'il commandait à tout va. Devant les gendarmes, il a expliqué qu'il faisait cela pour s'amuser mais visiblement sans se rendre tout à fait compte de l'enfer qu'il a fait vivre à ses grands-parents. Visiblement, le jeune homme sans emploi et dépressif vit parfois un peu déconnecté de la réalité.

"Il est accusé à tort". Son grand-père n'arrive pas à croire en sa culpabilité. "Il est accusé à tort. Je connais mon petit garçon", confie Roger au micro d'Europe 1. "Ils l'ont laissé en garde à vue jusqu'à aujourd'hui et ils lui ont tellement mis la pression qu'il a fini par craquer", estime-t-il. "Il venait deux ou trois fois par semaine chez nous notre petit garçon, c'est ce que l'on ne comprend pas. Si tous les enfants étaient comme ça, il n'y aurait pas de guerre", conclut-il, joint par Europe 1 jeudi soir, alors qu'il n'avait pas encore pu s'entretenir avec son petit-fils.

Une centaine de victimes en deux mois. Pourtant, c'est bien le jeune homme qui a fait livrer des dizaines de box internet à ses grands-parents, une machine à laver ou des croquettes pour chat. Il a fait d'autres victimes pour qui il a souscrit à des forfaits de téléphone portable, notamment pour des oncles, des tantes, des cousins ou des voisins. Au total, on compte une centaine de victimes en moins de deux mois. Le plaisantin a été  laissé libre à l'issue de sa garde à vue mais il devra sans doute répondre de ses actes très prochainement devant la justice. Et cela, même si jeudi ses grands-parents ne souhaitaient pas porter plainte contre lui.