Agressé "parce que je portais une kippa"

  • A
  • A
Agressé "parce que je portais une kippa"
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - David Pariente témoigne après son agression le 30 avril dernier à Strasbourg.

"Il s’en est pris à moi parce que je portais une kippa sur la tête". Pour la première fois, David Pariente, 42 ans, évoque l’agression antisémite dont il a été victime, à Strasbourg, le 30 avril dernier.

"Au départ, mon agresseur m’a abordé pas très loin de la rue du tramway, de manière très calme. Il m’a expliqué que j’étais responsable de son entrée à l’hôpital psychiatrique. Ensuite, c’est le trou noir" témoigne t-il mercredi sur Europe 1 au micro de Marc-Olivier Fogiel.

Son agresseur, un Algérien âgé de 38 ans, lui avait donné un coup de couteau et l'avait frappé au visage avec une barre de fer, alors qu’il attendait le tramway dans le centre-ville de Strasbourg. "Je tourne la tête pour rentrer dans le tramway et c’est là qu’il me frappe" se souvient David Pariente.

"Il voulait tuer un juif"

"Plus tard, j’ai appris qu’il avait été hospitalisé en séjour psychiatrique par un médecin juif et que, quelque part, il trouvait une solution à son problème en voulant tuer spécifiquement un juif".

"Ce n'est pas qu'un acte de déséquilibré"

David Pariente avait été agressé le 30 avril dernier à coups de couteau et de barre de fer. Un acte dénoncé comme "clairement antisémite" par le CRIF. Le 2 mai, son agresseur présumé a été mis en examen pour "tentative de meurtre aggravée" et écroué. Il souffre de troubles psychiatriques. Le juge d'instruction devrait ordonner une expertise psychiatrique pour évaluer son degré de responsabilité pénale.

"Un acte d’un déséquilibré, cela reste à justifier" estime aujourd’hui David Pariente. Pour lui, l’agression antisémite ne fait aucun doute. La justice tranchera.