Agressé près d'une synagogue: "il a sorti un couteau de boucher"

  • A
  • A
Agressé près d'une synagogue: "il a sorti un couteau de boucher"
@ AFP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Samedi, alors qu'il sortait de la synagogue de Saint-Ouen, Salomon a été agressé par deux individus. Une enquête est ouverte par le parquet de Seine-Saint-Denis.

"Il m'a traité de sale juif". Samedi, alors qu'il sortait de la synagogue de Saint-Ouen, Salomon a été agressé par deux individus. La victime présumée, âgée de 53 ans, a porté plainte et une enquête a été ouverte par le parquet de Seine-Saint-Denis.

>> Encore sous le choc, Salomon a accepté de raconter son agression à Europe 1.

"Il m'a craché en plein visage". Samedi après-midi, Salomon sortait de la synagogue de Saint-Ouen, accompagné du rabbin, lorsqu'il s'est senti suivi par un jeune homme d'environ 25 ans. "J'étais en costume en face de tout un groupe de juifs habillés. Un individu m'a traité de 'sale juif' à plusieurs reprises. Il a vu que je ne répondais pas. Alors il est venu à ma hauteur, il s'est mis en face de moi, il m'a traité une nouvelle fois de sale juif. Et il m'a craché en plein visage", raconte le quinquagénaire.

Ecoutez le témoignage de Salomon :



Juif agressé : "il a sorti un couteau de boucher"par Europe1fr

"Il a sorti un couteau de boucher". L'agression verbale se transforme alors très rapidement en agression physique. "Il m'a poussé et c'est là que la bagarre a commencé. Il m'a donné un coup de boule, je ne m'y attendais pas, ça m'a assommé. Ses amis sont arrivés, ils m'ont donné un coup de pied dans le ventre, j'étais plié en deux. Il a alors ouvert son sac et a sorti un couteau de boucher. J'entendais : 'vas-y plante-le, pique-le ce sale juif'", se souvient Salomon.

Des passants sont alors intervenus pour implorer les agresseurs d'arrêter. "Après, j'ai entendu des hurlements, j'ai vu des gens qui passaient à côté en demandant d'appeler la police, puis mes agresseurs se sont tirés", alors qu'il était au sol, raconte Salomon. Le quinquagénaire "n'a pas été blessé de manière grave, ni hospitalisé", a précisé la préfecture.

"Voilà les juifs qui arrivent". Aujourd'hui, Salomon, qui vit depuis 15 ans à Saint-Ouen, déplore le climat hostile à la communauté juive. "Combien de fois j'ai entendu : 'voila les juifs qui arrivent.' Ils ont calmé les choses en mettant la police et l'armée devant les synagogues. Mais, nous les juifs, on est des cibles très faciles, alors maintenant ils nous ciblent à l'extérieur", dénonce-t-il. Le nombre d'actes antisémites a doublé en France en 2014 avec 851 actions et menaces recensées, contre 423 en 2013.

>> LIRE AUSSI -Un homme qui sortait d'une synagogue agressé à Saint-Ouen

>> LIRE AUSSI - Les actes antisémites en très forte augmentation

>> LIRE AUSSI - Antisémitisme : le gouvernement monte au créneau