Affrontements entre nationalistes corses et gendarmes à Corte

  • A
  • A
Affrontements entre nationalistes corses et gendarmes à Corte
Les gendarmes ont riposté aux jets de pierre des nationalistes en tirant des grenades lacrymogènes. @ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Ces affrontements de jeudi soir n'ayant pas dégénéré, aucune interpellation n'a eu lieu et le calme est revenu dans la soirée.

Des affrontements, qui n'ont pas fait de blessé, ont opposé jeudi soir à Corte en Haute-Corse plusieurs dizaines de jeunes nationalistes corses, protestant contre des condamnations à la prison de trois de leurs camarades à Paris, à des gendarmes. Des incidents similaires avaient eu lieu mercredi soir à Bastia au cours desquels quatre membres des forces de sécurité avaient été blessés

Des pierres sur les gendarmes. Les incidents ont éclaté quand quelques dizaines de jeunes, qui participaient en début de soirée à un rassemblement devant la sous-préfecture de Corte à l'appel de l'organisation de jeunesse Ghjuventu Indipendentista (Jeunesse indépendantiste), ont lancé des pierres sur des gendarmes. Les militaires ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes et n'ont procédé à aucune interpellation. Le calme est revenu dans la soirée.

Pas d'incident à Ajaccio. D'autres rassemblements de plusieurs dizaines de jeunes se sont déroulés sans incident à Ajaccio, près de la préfecture de Corse, et à Bastia, devant le palais de Justice.

Jugés pour un attentat commis en 2012. Les nationalistes protestaient contre les condamnations à des peines d'emprisonnement de 6 à 8 ans de prison prononcées dans la journée par la Cour d'assises spéciale de Paris contre trois jeunes nationalistes âgés de 22 à 24 ans. Ils ont été reconnus coupables d'avoir lancé une voiture-bélier contre une porte de la sous-préfecture de Corte le 1er avril 2012 et de l'avoir ensuite incendiée. L'attentat n'avait provoqué que des dégâts matériels.