Affaire Pastor : les tueurs présumés avaient laissé des traces

  • A
  • A
Affaire Pastor : les tueurs présumés avaient laissé des traces
@ MAXPPP
Partagez sur :

A LA TRACE - Les deux hommes originaires des quartiers Nord de Marseille ont laissé une multitude d'éléments sur leur chemin criminel.

L’ENQUÊTE. Quelle est la raison du guet-apens qui a coûté la vie à Hélène Pastor, riche héritière d'une dynastie de bâtisseurs et promoteurs monégasques ? C'est ce que les policiers de la DIPJ de Marseille cherchent à déterminer après l'arrestation d'une vingtaine de personnes entre Rennes, Nice et Marseille lundi. Au cœur de l'enquête, la fille et le gendre de l'héritière sont suspectés d'avoir commandité cet assassinat. Un contrat familial qui aurait été exécuté par deux tueurs à gages des quartiers Nord de Marseille. Deux hommes d'origine comorienne qui n'ont rien de tueurs chevronnés et professionnels.

>>> Lire aussi : Qui sont la fille et le gendre d'Hélène Pastor ?

Un fusil dans le sac et de l'ADN partout. Le procureur marseillais Brice Robin a retracé les étapes qui ont marqué la journée des tueurs lors de ce funeste 6 mai. Censés assassiner une riche héritière, les deux hommes quittent Marseille en train en début d'après-midi avec un fusil de chasse à canon scié dans un sac de voyage.

Des amateurs ? Arrivés à Nice, autour de 15h30 ils louent une chambre d'hôtel pour 90 euros. Ils prennent une douche et laissent de l'ADN partout, notamment sur le gel douche. Les enquêteurs ont pu dévoiler tous ces éléments lors de la conférence de presse grâce à la vidéo surveillance, les deux suspects ne s'étant absolument pas cachés. Cependant Brice robin a refusé de juger si les deux hommes étaient des "amateurs" et avaient fait des erreurs en manquant ainsi de discrétion.

>>> Lire aussi : Les preuves accablent les tueurs présumés d'Hélène Pastor

Filmés à visages découverts. Pour se rendre sur les lieux du guet-apens, les deux hommes cherchent ensuite à louer un scooter. Ils changent d'avis et se déplacent finalement en taxi. Ils exécutent finalement le contrat et repartent en bus à la gare de Nice. Sur place, ils ratent leur train pour Marseille et décident alors de se rabattre là encore sur un taxi pour une course à 500 euros.  

Un périple effectué à visages découverts et filmé en long et en large par les caméras de vidéosurveillance.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

COUP DE FILET - la fille et le gendre de la riche héritière interpellés

INTERVIEW E1 - Fusillade à Nice : "pas un règlement de comptes"

LES FAITS - Guet-apens et fusillade

DYNASTIE - Les Pastor, une lignée de renom sur le Rocher

L'INFO - Le chauffeur d'Hélène Pastor est mort