Affaire Grégory : Murielle Bolle mise en examen pour enlèvement

  • A
  • A
Affaire Grégory : Murielle Bolle mise en examen pour enlèvement
Murielle Bolle a été mise en examen pour enlèvement jeudi soir, selon son avocat.@ PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

Témoin clé dans l'enquête sur la mort du petit Grégory en 1984, Murielle Bolle a été mise en examen jeudi pour "enlèvement", a annoncé son avocat.

Murielle Bolle, témoin clé dans l'enquête sur la mort du petit Grégory en 1984, a été mise en examen jeudi pour "enlèvement", a annoncé son avocat Jean-Paul Teissonnière. "Un débat aura lieu mardi sur sa mise en liberté ou son maintien en détention", a précisé son conseil. "Il faut qu'on ait le temps de démonter le canevas de ragots et de mensonges qui constituent l'essentiel de l'accusation", a-t-il déclaré à sa sortie de la cour d'appel.

Rétractation éclair. À l'époque âgée de 15 ans, Murielle Bolle avait livré un témoignage accablant son beau-frère Bernard Laroche, inculpé sans attendre. Sa rétractation éclair avait conduit à sa libération, début 1985, mais il avait été tué peu après par son cousin Jean-Marie Villemin, le père de Grégory. L'accusation considère désormais qu'elle a joué un rôle dans l'enlèvement de l'enfant, qui avait été retrouvé mort dans la Vologne le 16 octobre 1984.

Une garde à vue qui reprend après 32 ans d'interruption. Arrêtée mercredi à son domicile dans les Vosges, cette femme de 48 ans avait été transférée jeudi matin à Dijon au terme de sa garde à vue, reprise après 32 ans d'interruption. Toutefois son audition par la juge d'instruction a été retardée par un malaise de la suspecte nécessitant une brève hospitalisation. Le défèrement de Murielle Bolle intervient moins de deux semaines après la mise en examen de Marcel et Jacqueline Jacob, un grand-oncle et une grand-tante de l'enfant qui étaient proches de Bernard Laroche, pour enlèvement et séquestration suivie de mort.